magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Voyages Gastronomie
Découvertes
VOYAGES GASTRONOMIE /
Expériences culinaires
Valérie Ambeault Par Valérie Ambeault

Jeudi, 12 mars 2015

La fourchette de Valérie – Restaurant La Suite



 Imprimer   Envoyer 

Il ne suffit que de mentionner le nom de la rue Webster, au centre-ville de Sherbrooke, pour que les yeux des plus grands s'illuminent. La Suite repose dans les mêmes locaux que la Falaise St-Michel, jadis, étant une des cuisines les plus prestigieuses des Cantons- de-l'Est.

Depuis six ans en affaires, La Suite s'est développée sur trois étages. C'est vaste et aérien. C'est d'ailleurs ce que j'ai observé dès mon arrivée sur les lieux. Le contraste du noir et du blanc de la décoration apporte à mes yeux une impression de grandeur immense. Lors de ma réservation, le propriétaire n'avait pas omis de me faire mention que la place était encore plus profitable en soirée. Les géantes fenêtres d'origines ont été conservées, un néon rouge parcourt la pièce et des rideaux blancs pendouillent, ce qui augmente ma sensation de légèreté.

Le classique restaurant prône la célèbre phrase « apportez votre vin ». Un détour à la SAQ avant s'impose, ou bien, la bataille des bouteilles de vins dans votre cellier. Que la meilleure bouteille gagne!

Ha, du pain! Moi, quand le pain arrive sur la table avec ses accompagnements (vinaigre balsamique, pesto et beurre), j'ai l'impression de ne pas avoir mangé depuis cinq ans. Du pain, c'est rassembleur, on partage, on jase, on place les pions de la soirée.

Je siège juste à côté du foyer. Il est énorme. Sa chaleur simule un cocon de confort. Ici les gens placotent. J'ai d'ailleurs réalisé qu'une musique en sourdine jouait juste à la fin du repas. Mon étoile d'or va à l'emplacement des tables. Elles sont vraiment distancées. Honnêtement, notre bulle est conservée et je ne suis même pas proche de ma voisine de table. Entendre gazouiller ne m'agace donc pas. Je me délecte de mon potage champignons, asperges et huile de truffes.

Mon entrée est servie. Natasha, la serveuse, dépose mon croustillant de chèvre des neiges enrobé d'amandes et de panko, avec chutney à l'ananas gold et coriandre juste à côté de ma coutellerie. Mon chum savoure ses crevettes tempura de La Suite. Je suis visiblement très influençable ce soir. Je me laisse guider à 100 % par les choix de la maison.

Mon plat principal est déjà en commande. Le service est très rythmé. Ici, c'est la cuisine des sens et la fusion des saveurs. Mais on pourrait ajouter un « service caméléon », car il s'ajuste aux demandes du client. Les choix du menu changent aux trois mois environ. Les classiques demeurent figés dans l'encre du dépliant. La bavette et le filet mignon, c'est impossible de toucher à ça. Deux incontournables qui font la renommée du restaurant. Le chef cuisinier, Robert Gagnon, s'amuse tout de même à changer en rotation le tableau des accompagnements des deux plats favoris.

Ce resto, c'est comme le Yin et le Yang. Des chandelles apaisent l'effervescence de l'ambiance. La Commission des Liqueurs étant juste en bas, je croyais à tort que la clientèle était grandement composée de futurs fêtards qui choisissaient d'écouter l'appel de la faim avant celui de la célébration. Il semble que non. Couples, réunions, amis, groupes, l'éventail des mangeurs est large. 

Mon assiette principale arrive à bon port. Bavette de bœuf marquée sur le grill au vieux cheddar et fond de veau. Que dire des frites. Euh... Wow! Je pense sérieusement développer une dépendance. Pas grasses, toutes en finesse, goûteuses et croquantes. Conseils aux proprios; vite une version « poutinée ». C'est juste trop parfait.

L'homme carnivore choisit le filet mignon. Mignon de bœuf marqué sur le grill, fond de veau au bacon, purée de pommes de terre à la ciboulette et crème sure. Une pièce de viande massive est assumée, en moyenne, entre 8 et 10 onces. Ce n'est pas juste un morceau, c'est presque un mini-bœuf!

David Quirion, Francis Delage et Éric Bérubé ont vraiment le tour de nous faire monter à la suite. Le bouche à oreille du restaurant est très puissant. J'ai d'ailleurs avant ma première visite entendu que du bon de cette sortie. Une autre belle preuve que le Centre-Ville de Sherbrooke est encore bien-portant. Dans sa simplicité le restaurant La Suite réussit tout de même à faire des artifices. Les services étaient colorés, flamboyants. J'ai bien apprécié la présence de légumes colorés et variés dans mon choix de plats.

Que le dessert soit aussi délicieux que le début de mon repas. Hourra! Une crème brûlée servie dans une vaisselle longiforme. Je n'ai pas vu ça souvent ce genre de présentation.

En combo avec mon café, je sirotais le bonheur sans flafla. C'est le resto idéal pour refaire le monde, se raconter des blagues, un souper avec vos amis du secondaire, voir naître un nouveau projet.

La Suite ? Au premier, au deuxième ou au troisième, La Suite promet une finale aussi délectable que l'amorce. La Suite, le détour vaut les trois petits points ...


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
BANC D’ESSAI : Mitsubishi Eclipse Cross

BANC D’ESSAI : Mitsubishi Eclipse Cross
42 000 $ répartis entre six organismes communautaires de la région de Magog

42 000 $ répartis entre six organismes communautaires de la région de Magog
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Vulgariser l’information scientifique concernant le cannabis

Vulgariser l’information scientifique concernant le cannabis
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
René Dubreuil
Mardi, 10 septembre 2019
La nouvelle BMW série 3 de BMW - Essai routier

Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville Vendredi, 13 septembre 2019
Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
Le «Nous» identitaire Québécois Par Daniel Nadeau Mercredi, 11 septembre 2019
Le «Nous» identitaire Québécois
Quoi faire ce week-end Par Anita Lessard Jeudi, 12 septembre 2019
Quoi faire ce week-end
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous