magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
 
Voyages Gastronomie
Découvertes
VOYAGES GASTRONOMIE /
Expériences culinaires
Valérie Ambeault Par Valérie Ambeault

Jeudi, 9 avril 2015

La fourchette de Valérie – Le Tapageur



 Imprimer   Envoyer 

Centre-ville de Sherbrooke, un certain vendredi soir du mois d'avril, le tout premier en fait. Sherbrooke se retourne pour le début du printemps. L'effervescence du mouvement et de l'exaltation est palpable. Je bifurque à droite sur la rue King Ouest pour entrer au Tapageur.

La philosophie de l'endroit est je tapage, tu tapages, il tapage. C'est une contradiction qui me fait sourire, car honnêtement j'éteins le brouhaha urbain en entrant dans l'établissement. C'est donc un grand bruit positif qui se jette sur moi.

Au premier coup d'œil, l'endroit est très convivial. Hommes, femmes, jeunes, repas de couple, first date, souper de sportifs, une gang de chums, les atours du restaurant sont mixtes et la clientèle aussi. La ventilation de métal industriel, les banquettes, la sculpture moderne métallisée offrent un beau face à face avec les plantes vertes suspendues, les cadres thématiques bouches et lèvres de l'artiste Catherine Arguin et les belles lampes « longiformes ».

L'endroit change de couleurs régulièrement. Aux deux mois, un nouveau vernissage a lieu, avec la complicité des deux propriétaires de l'endroit, Gilles Gagné et Francine Larochelle. Ils n'arrêtent presque jamais leur mode Tapageur. Lors de ma visite, c'était sans blague leur premier congé depuis belle lurette.

Mon serveur arrive à ma table. Marc-Antoine Turcotte est en poste depuis 5 ans. Serveur? Je devrais dire un ambassadeur de la place. Sa fougue et sa passion s'illumine dans ses yeux. Ici, nous sommes d'abord et avant tout des amis, le respect mutuel est très fort, la synergie aussi, ça nous permet de toujours se déplacer vers l'avant.

Les idées, je les vois voler en transparence dans le restaurant. La carte d'alcool est vraiment impressionnante. Il n'hésite pas à me recommander une création de Caresse, la fille au bar, qui s'efforce d'ajouter une touche de folie à ses cocktails. Son nom est si singulier, c'était impossible de l'oublier.

Mon premier service est en préparation. Des tapas. Ho oui ! Une assiette de charcuteries, fromage, boudin et marinades. Je suis au paradis car chez-moi j'adore constituer mon assiette avec une panoplie d'à côtés. Coup de cœur pour le smoked meat de langue de bœuf. C'est tellement doux que ça fond dans la bouche. Nous sommes très loin de la vieille image d'une langue de bœuf dans le vinaigre à la taverne. J'essaie de partager en portion égale le jambon des Îles-de-la-Madeleine. 

L'ambiance est toujours parfaite ici. C'est un lieu de rencontre pour les amateurs de hockey, de soccer, de musique et de bonnes conversations. C'est vers 22h environ que la portion restaurant se transforme en version bar Tapageur. Récemment l'endroit à remporté une place dans le Top 10 des meilleurs bars du Québec hors Montréal selon le site thrillist.com. Un honneur flatteur que le chef, les serveurs, les employés et les patrons ont vraiment apprécié. Une belle tape dans le dos qui est arrivée par surprise.

La chorégraphie des planches de bois se poursuit. Le chef Jasmin Vallières est derrière la cuisine depuis 1 an et demi presque. D'abord en agissant comme consultant, l'Estrien avait déjà les pieds dans son restaurant au Costa Rica. Il apporte un nouveau souffle à l'entreprise. J'ai un vague souvenir d'avoir tenté l'expérience auparavant, honnêtement mon aventure est décuplé depuis mon arrivée.

Je déguste mon tataki de thon rouge au sésame et gingembre. Mon amoureux pige dans le menu l'ardoise pour choisir ses crevettes coriandre et lime. Des bouchées parfaites et goûteuses à souhait. J'enchaîne ma dégustation avec une joue de bœuf braisée. Sa sauce à la moutarde est si crémeuse que je souhaiterais en avoir la recette pour me baigner dedans telle Cléopâtre. Que dire des légumes racines en chips pour accompagner le plat. J'adore celles au Taro, un légume racine qui provient des Caraïbes.

Quelques pilons de canard prennent place au centre de notre table, je noie ma viande dans la sauce BBQ maison. Mon cerveau renoue avec mon penchant pour une certaine panure du colonel, mais en version de luxe. J'en reviens juste pas du prix. J'en reviens juste pas des saveurs. C'est si abordable, pour un jeune couple, des étudiants, pour bien manger pour pas trop cher, je suis renversée par ma découverte coup de cœur.

J'écoute le plus subtilement possible mes voisines de table, placoter de l'excellence des sangrias. Inutile de chercher ailleurs, les plus funky se greffent à ce menu. À la pêche, avec du cidre de pommes, le Sprite est un élément qui se répète dans la plupart des versions. Ce n'est  pas rare de voir des clients entrer juste pour prendre une consommation. Mais attention, l'envie sera forte (même si vous avez déjà mangé) de commander juste une  petite affaire.

Mon attention se tourne sur le dessert. Un mi-cuit coulant et sucré au chocolat. C'est délirant comme c'est bon! J'ai choisi de passer ma soirée collée sur le bord de la fenêtre, je découvrais Sherbrooke en mouvement, mes yeux étaient toujours stimulés.

Pour une sangria pas aplanie,  pour une bière pas plate, pour le combo Ciné-Tap vraiment avantageux,  pour un lunch pas cher et assumé, viens conjuguer ton plaisir au Tapageur. Je tapage, tu tapages, il tapage. Quoi que je préfère celui au futur simple, je tapagerais encore et encore.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville

Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
François Lemire accède au Temple de la renommée de Baseball Québec

François Lemire accède au Temple de la renommée de Baseball Québec
NOS RECOMMANDATIONS
Une Flambée des couleurs qui en mettra plein la vue

Une Flambée des couleurs qui en mettra plein la vue
Le grand salon des Arts - 6e édition

Le grand salon des Arts - 6e édition
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
René Dubreuil
Mardi, 10 septembre 2019
La nouvelle BMW série 3 de BMW - Essai routier

Utilisation de monnaie contrefaite Vendredi, 13 septembre 2019
Utilisation de monnaie contrefaite
Quoi faire ce week-end Par Anita Lessard Jeudi, 12 septembre 2019
Quoi faire ce week-end
Disparition Kevin Grégoire-Bonin Mercredi, 11 septembre 2019
Disparition Kevin Grégoire-Bonin
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous