Destination_Sherbrooke_lumière
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Mardi, 12 octobre 2021

Retrouver l’élan



 Imprimer   Envoyer 

Ce n'est pas le titre que je voulais écrire. Honnêtement, je ne savais pas trop comment il fallait l'écrire!

Certaines expressions sont utilisées à l'oral et sont plus difficiles à mettre à l'écrit. Pareil pour certains mots. Comme quand j'ai voulu écrire « en bonne et due forme ». Allez savoir si c'est une distorsion orale, mais je croyais que la partie « et due forme » était, en fait, un seul mot. Mais je ne savais pas lequel!

Pour le titre de cette chronique, je me suis enfargé en voulant prendre mon élan!

« Ben, voyons, est-ce qu'on devrait dire « une aire d'aller » dans le sens de l'espace que ça prend pour prendre un élan? Ou bien « air d'aller » dans le sens de l'air qui nous propulse pour avancer?

Non, l'air d'aller, ça a vraiment pas l'air d'aller...

Pas plus qu'« ère d'aller ». On ne passe pas d'une époque à une autre nécessairement quand on prend son élan.

La langue est pleine de petits mystères de même. Ne trouvant pas, j'ai pris ma langue et l'ai donnée au chat (autre drôle d'expression, quand même!)

Après enquête, voici ce qu'aurait dû être le titre de la chronique : Prendre son erre d'aller.

Voilà, c'est dit.

La Banque de dépannage linguistique de l'office de la langue français me dit ceci au sujet du mot « erre » : sert à désigner une vitesse acquise par un véhicule sans que son mode de propulsion soit en action.

Je tâcherai de m'en souvenir. Mais ça ne règle pas le sujet en titre!

« Moi, je veux juste que ça revienne comme avant »

Cette phrase est probablement celle que j'entends le plus souvent dans les discussions qui ont rapport à la pandémie et sa 4e vague.

Tout reprendre comme avant. Ouin...

Je sais bien qu'au fond, ça veut dire « qu'on n'en parle plus ». Je comprends ce bout-là.

Mais quand je constate l'évidence des changements climatiques, le manque de main d'œuvre qui frappe fort, la plus-que-jamais difficile coexistence des humains sur terre, je me dis qu'il faut faire tout, sauf faire tout comme avant. En plus, tous les indicateurs pointent le fait que l'état mental des citoyens n'a jamais été aussi fragile et affecté que maintenant.

Et je veux bien croire que la Covid a le dos large, mais elle n'est pas responsable de tout ça. Ou bien peu, agissant plutôt comme un déclencheur. 

Dans les faits, rien ne revient jamais comme avant. Hier est passé. Et demain est pas mal conditionnel à ce qu'on fait aujourd'hui.

Alors.

Qu'est-ce que je peux faire autour de moi, pour prendre mon erre d'aller? Pour commencer une vague qui sera différente que celles dont on entend parler?

Je me dis qu'au-delà de l'aspect de nos vies personnelles qu'il appartient à chac8un de questionner (ou non!), il y a cette opportunité de nous prononcer sur le niveau de gouvernance politique le plus proche des citoyens : le pallier municipal. C'est le temps de s'intéresser pour vrai aux programmes et aux idées des candidates et candidats.  

S'informer adéquatement et s'exprimer en grand nombre est une base valable.

Prendre son erre d'aller.

Maintenant que je sais l'écrire, reste à trouver comment je vais l'appliquer. 

 

Clin d'œil de la semaine

4e vague. Pourtant, sur les médias sociaux, on en est à divague depuis un bout!


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
À mon nouveau conseil municipal

À mon nouveau conseil municipal
Recherche de sens et espace

Recherche de sens et espace
Les_Galeries_4saisons
NOS RECOMMANDATIONS
Marcel Bolduc et Pierre-Hughes Boisvenu commentent la disparition de Coralie Lessard

Marcel Bolduc et Pierre-Hughes Boisvenu commentent la disparition de Coralie Lessard
À Magog on est toujours sans nouvelles de la jeune Coralie Lessard

À Magog on est toujours sans nouvelles de la jeune Coralie Lessard
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Destination_Sherbrooke_lumière
 
François Fouquet
Lundi, 29 novembre 2021
Recherche de sens et espace

Archives nationales du Québec à Sherbrooke
Jeudi, 25 novembre 2021
Notre histoire en archives – Les groupes yé-yé des années 1960

Daniel Nadeau
Mercredi, 24 novembre 2021
Le meilleur et le pire

Me Karine Jobin
Mardi, 23 novembre 2021
Partir en affaires, à deux c'est mieux ( la suite )

JD_NOVEMBRE_2021
MIse à jour, Coralie Lessard retrouvée sans vie Par Daniel Campeau Jeudi, 25 novembre 2021
MIse à jour, Coralie Lessard retrouvée sans vie
À Magog une adolescente de 15 ans manque à l’appel Par Daniel Campeau Lundi, 22 novembre 2021
À Magog une adolescente de 15 ans manque à l’appel
Partir en affaires, à deux c'est mieux ( la suite ) Par Me Karine Jobin Mardi, 23 novembre 2021
Partir en affaires, à deux c'est mieux ( la suite )
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
-