magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
 
Voyages Gastronomie
Découvertes
VOYAGES GASTRONOMIE /
Expériences culinaires
Jeudi, 3 décembre 2015

Être l'hôte parfait à Noël


ou comment accommoder vos invités intolérants ou allergiques

 Imprimer   Envoyer 

Par Anne Vaillancourt
Collaboration spéciale
Propriétaire de Bulles communications

Je suis littéralement la personne dont tout le monde évite d'inviter chez lui. Je suis comme la peste des grandes occasions. Je suis intolérante aux produits laitiers, au gluten, au maïs, au soya, aux oignons et à l'ail.
 
Là, j'en vois déjà quelques-uns rouler leurs yeux ne me croyant pas ou en se disant que je dramatise toutes mes réactions. Mes intolérances sont dues à un problème intestinal (type maladie) dont je suis en rémission depuis deux mois. Ne les dédramatisez pas (j'en vois souvent dans les commentaires sur Facebook!). Le jour où vous suerez comme un obèse après un marathon, avec un ventre gonflé comme une femme enceinte de six mois, suivi d'un épisode pas très agréable aux toilettes, multiplié parfois avec du sang, vous viendrez me dire que les intolérances c'est rien!
  
Voici quatre trucs pour inviter des gens comme moi à Noël!
 
Ne croyez personne... ni même vous!

Le mois dernier, mon copain fêtait son petit frère chez son père. Ce dernier jubilait de me montrer tous les produits sans gluten trouvés tout spécialement pour moi à l'épicerie. Il avait dépensé au minimum 20 $ (!!). Le hic? J'ai relu subtilement les ingrédients et tous les produits contenaient au moins un élément interdit.
 
Un peu gênée devant le beau-père doublé d'une fâcheuse habitude de vouloir plaire, j'ai mangé tous les produits qu'il m'a achetés. Lire paragraphe deux pour connaître la suite. (Une semaine plus tard, mon professionnel de la santé, après certains tests, m'a annoncé que j'avais secoué ma rémission...)
 
Chers hôtes, au lieu d'acheter vous-même les produits spécialisés pour votre invité comme le pain, la tourtière ou le gâteau, demandez-lui d'effectuer une petite tournée à l'épicerie. Si vous le souhaitez, offrez-lui d'apporter sa facture pour le rembourser. Je vous assure que cet intolérant sera très heureux d'acheter lui-même sa nourriture et, puisque vous lui demanderez, il sera moins gêné de le faire!
 
Évitez les sauces

Les sauces préparées sont des nids à allergènes. Si vous souhaitez absolument ajouter LA sauce Heinz que votre grand-mère utilisait à tous les Noëls dans votre jeune temps, évitez de prendre une chance pour vos invités intolérants. Faites cuire une partie de la dinde dans un plat à part des autres sans sauce ni épices. Même si cela semble « sec », il sera très heureux de savoir qu'il passera une belle nuit.
 
À Noël, les salades s'y retrouvent aussi à la tonne! Le truc pour aider votre intolérant à table : n'y ajoutez pas de sauce, d'épices, de noix ou de petits croûtons. Laissez vos invités créer leurs assiettes. De cette façon, l'intolérant se sentira inclus et confectionnera sa salade en fonction de ses restrictions. En plus, les enfants à table se prendront pour de petits cuistots en créant eux-mêmes leur assiette selon leurs goûts. Vous en rendrez plus d'un heureux!
 
Demandez une liste

Demandez une liste d'allergènes précise à votre invité intolérant. Par exemple :
Produits laitiers = je ne peux pas manger les patates pilées avec du lait. SVP, me laisser les patates cuites « vierges » à côté.
 
Si votre invité intolérant ne vous a pas dressé de liste, c'est peut-être parce qu'il se sentirait trop exigeant envers vous. Soyez « the bigger man » et demandez-lui de vous en créer une.
 
Évitez la contamination croisée

Si votre festin s'anime en version buffet, passez les intolérants en premier; vous éviterez les méfaits de la contamination croisée.

Le concept est bien simple. Même si tout le monde semble bien intentionné, un invité pourrait se prendre de la salade de pâtes et réutiliser la même louche pour se servir un peu de salade de patates. S'il y a, par exemple, des noix dans la salade de pâtes, la salade de patates deviendrait contaminée.

Votre invité allergique aux noix, lorsqu'il mangera la salade de patates après la contamination croisée, pourrait vivre un choc anaphylactique (une réaction allergique très grave).

Passez donc tous les intolérants ou les allergiques avant vos autres invités pour éviter une situation simplement gênante ou, dans quelques cas, très grave.


Chers hôtes, tout cela peut sembler beaucoup, mais au fond votre but est de laisser la nourriture à sa plus simple expression! Et, au pire, dites-lui d'amener sa propre nourriture, de l'entrée au dessert!
  
Joyeux Noël et bon appétit!


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Agresseur adepte de salon de coiffure

Agresseur adepte de salon de coiffure
Mercedes-AMG GT63s 4 portes coupé - Essai AutoPassion

Mercedes-AMG GT63s 4 portes coupé - Essai AutoPassion
NOS RECOMMANDATIONS
Le grand salon des Arts - 6e édition

Le grand salon des Arts - 6e édition
BANC D’ESSAI : Mazda CX-5 SIGNATURE SKYACTIV-G 2019

BANC D’ESSAI : Mazda CX-5 SIGNATURE SKYACTIV-G 2019
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
René Dubreuil
Mardi, 10 septembre 2019
La nouvelle BMW série 3 de BMW - Essai routier

Utilisation de monnaie contrefaite Vendredi, 13 septembre 2019
Utilisation de monnaie contrefaite
Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville Vendredi, 13 septembre 2019
Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
Disparition Kevin Grégoire-Bonin Mercredi, 11 septembre 2019
Disparition Kevin Grégoire-Bonin
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous