20220118_TG_DIANETELL
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan Covid du 26 janvier 2022
 
ACTUALITÉS
Actualité
En bref
En Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Ça se passe chez nous
Santé et Beauté
Famille
Avis publics
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 1 novembre 2021

Merci



 Imprimer   Envoyer 

Les moyens de communication changent. Rapidement.

Les textos remplacent bien des conversations verbales. D'ailleurs, plus ils deviennent, entre gros guillemets, intelligents, et plus téléphones n'ont plus besoin d'être des téléphones!

Les textos évoluent vers des langages codés où les contractions de mots se jumellent aux émoticônes pour proposer des styles de conversation presque cryptés pour un néophyte.

« Je ne vais quand même pas commencer à faire des phrases complètes! J'ai une vie, moi! » 

Donc, les moyens de communication changent, mais les codes de communications changent aussi. Ou évoluent. Même si je ne sais vraiment pas si cette évolution est positive!

Combien d'émoticônes pour remplacer un merci?

Comprenez ici que j'utilise le mot émoticône au sens où il vient inclure, tous les signes, animés ou non, qui servent à remplacer des mots et à signifier une émotion.

Ce qui est fascinant, c'est que de plus en plus de voix réclament, au nom d'une économie de temps, d'énergie ou de je ne sais quoi, genre (!), le non-recours aux formules de politesse.

C'est fou, le temps qu'on perd, selon leur théorie, à dire »salut » « bonjour ». « s'il-te plaît » et « merci ».

Il y a des économies qui n'en sont pas, à mon avis. Faire l'économie de la politesse n'est pas un gain, mais un net recul dans la manière de socialiser. Quels que soient les moyens de communiquer, il me semble que des principes basiques devraient s'appliquer. La politesse en fait partie.

La politesse, c'est plus que des formules préétablies.

La politesse, c'est un pont qu'on installe entre deux personnes. Un pont qui permet la réciprocité. Un pont qui adoucit une demande. Qui manifeste une gratitude, si courte soit-elle.

Dire merci chaque fois qu'on reçoit quelque chose n'est jamais nocif, il me semble. Ne pas le dire peut l'être, toujours à mon œil.

C'est que le s'il-te plaît et le merci impliquent bien plus que de simples formules! Ils établissent un état d'esprit. Un s'il te plaît qui accompagne un échange visuel multiplie de façon exponentielle les chances de vivre un moment de meilleure qualité, si bref soit-il.

Le fait de commander un café à l'auto peut être un moment ordinaire dans une journée bien ordinaire, ou revêtir un caractère plus heureux juste par l'attitude et l'insertion de mots de politesse. Dire merci en regardant la personne dans les yeux quand on reçoit le verre cartonné des mains de la personne au guichet peut vouloir dire, en quelques secondes : « j'apprécie; ce café-là va contribuer au fait de bien débuter ma journée! » Marmonner ou ignorer le merci en regardant ailleurs, ça peut aussi vouloir : « au prix qu'y est, ton café, je vais quand même pas te remercier. Je paye, chus servi, c'est ça le deal. À part de ça, ça a été long en ta, faque... »

De façon simpliste et un brin sarcastique, je me dis : lequel des deux va vraiment passer une bonne journée? Et lequel des deux va contribuer à faire passer une belle journée aux autres.

Bref...

Je pense à tout ça ce matin parce que lors des funérailles d'un ami décédé, la notion de reconnaissance a refait surface plusieurs fois. Le fait de remercier chaque jour. Le fait de reconnaître que le moment qu'on vit est bon. Que le service, si petit soit-il, qu'on reçoit est important.

Le fait d'établir un contact humain. Visuel si on le peut. Avec un sourire en prime. Même avec un masque sanitaire, le sourire est de mise : il illumine le regard et détend les plis dans le front!

Ouais, je sais, je me fais vieux. Je suis "générationellement" éloigné des nouveaux moyens de communiquer.

Mais je continuerai ma façon de faire. Dépassé ou non.

J'avoue un toc : en ville, quand un de ces afficheurs radar indique en temps réel la vitesse de ma voiture, je ralentis... Je tiens à voir le « merci » au-dessus du chiffre. Même celui-là me fait du bien!

C'est tout pour le moment! Merci à vous!

 

Clin d'œil de la semaine

Dans le fond, le seul de qui on ne souhaite pas être remercié, c'est bien notre employeur...


20220118_BT_FRAICHEUR
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Tantôt, on ira voter

Tantôt, on ira voter
Logique, quand tu nous laisses tomber…

Logique, quand tu nous laisses tomber…
20220118_BT_FRAICHEUR
NOS RECOMMANDATIONS
Rassemblement à Magog :  21.000 $ d’amende

Rassemblement à Magog : 21.000 $ d’amende
Le sens que l’on donne à l’Église

Le sens que l’on donne à l’Église
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
20220118_CM_COVID
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 26 janvier 2022
Avant-match électoral

François Fouquet
Lundi, 24 janvier 2022
Tantôt, on ira voter

Me Michel Joncas
Jeudi, 20 janvier 2022
Profilage, arrestation et nos droits

JD_JANVIER_2022
Perquisition Acces Cannabis sur la rue Malouin Par Daniel Campeau Vendredi, 21 janvier 2022
Perquisition Acces Cannabis sur la rue Malouin
Les meilleurs veaux du Québec viennent de Sawyerville ! Par Daniel Campeau Vendredi, 21 janvier 2022
Les meilleurs veaux du Québec viennent de Sawyerville !
Rassemblement à Magog :  21.000 $ d’amende Par Daniel Campeau Mardi, 18 janvier 2022
Rassemblement à Magog : 21.000 $ d’amende
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
-