Festival des traditions du monde 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Le Bureau d'arrondissement du secteur Mont-Bellevue ferme temporairement
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Novus Vitres Sherbrooke avril 2019
ACTUALITÉS / Estrie
Anita Lessard Par Anita Lessard

Vendredi, 24 mai 2019

L’insuffisance rénale : La maladie silencieuse


Cette condition peut affecter n’importe qui; l’âge ou la condition sociale n’a pas d’incidence sur elle.

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo : Fondation canadienne du rein Estrie: Sacha DeSantis Président de la marche, Josée Parenteau

Grande fatigue, prise de poids, inflammation, maux de dos; Josée Parenteau ne comprenait pas ce qui arrivait à son corps. Après moult examens et analyses sanguines, le diagnostic était sans appel...ses reins étaient gravement malades.

Le rôle principal des reins est de filtrer le sang, d'éliminer les « déchets » par l'urine. Ces déchets, s'ils sont présents en trop grande quantité dans l'organisme, deviennent toxiques. Les symptômes arrivent souvent trop tard après le début de la maladie.

Les reins peuvent travailler deux fois plus fort que normalement, et de façon efficace, pour compenser, et donc, rendre la maladie quasi indétectable jusqu'à l'apparition des symptômes. À ce moment, les reins ne fonctionnent plus qu'à 20 ou 30% de leur capacité normale. Cette condition peut affecter n'importe qui; l'âge ou la condition sociale n'a pas d'incidence sur elle. Généralement, l'insuffisance rénale est la conséquence d'une autre maladie. Dans le cas de Josée Parenteau, c'était une dysfonction de sa glande thyroïde.

Après quatre ans de dialyse, l'état de Mme Parenteau se détériore grandement; à un point tel que ses médecins la font passer au haut de la liste québécoise pour une greffe de reins. Fruit du hasard ou de la chance, en moins de 48 heures, elle passait sur la table d'opération pour recevoir le rein d'un donneur décédé.

«J'encourage les gens à signer la vignette au dos de leur carte d'assurance maladie parce que ça sauve vraiment des vies. Et aussi d'en parler avec sa famille, parce que si celle-ci refuse, même si tu l'as signée, on ne prélèvera pas tes organes», insiste Josée Parenteau. «Dans tous les décès qu'il y a en milieu hospitalier, il n'y a seulement un pourcent de ces décès-là qui peuvent mener au don d'organe. Et de ce nombre, c'est de 38 à 40% des familles qui refusent ce don» conclut-elle, très consciente de la chance qu'elle a eue.

Plus de treize and après sa greffe, Mme Parenteau se porte très bien et est maintenant ambassadrice de cette cause, puisqu'elle est devenue la Présidente de la section estrienne de la Fondation canadienne du rein au Québec.
Elle profite de chaque instant sachant que la durée de vie moyenne d'un greffon est de 18 à 20 ans, et chacune de ses participations à la Marche du rein représente une petite victoire personnelle.

Sous la présidence d'honneur de M. Claude Denis, président de la Chambre de commerce de Sherbrooke, la 9e Marche du rein aura lieu ce dimanche au parc Lucien-Blanchard. Les quelques 200 marcheurs sont attendus dès 9 heures, et ceux qui désirent se joindre à la marche, sont les bienvenus. Les gens qui voudraient faire un don le pourront sur place.

Pour couronner tous ces efforts, un grand pique-nique est organisé pour les participants, avec animation et mascotte pour les enfants, et des témoignages, dont celui de Mme Mireille Jacques, maman du petit Olivier Couture, greffé du rein il y a quelques semaines à peine.

L'objectif de la Marche du rein de Sherbrooke est d'amasser 10 000$ pour la recherche, et pour continuer la sensibilisation aux maladies rénales et à l'importance du don d'organes.


Marché de soir de Compton - Les Comptonales 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Bâtir une maison pour Èva; offrir un foyer

Bâtir une maison pour Èva; offrir un foyer
Un jardin pour une fin de vie dans la beauté et la lumière

Un jardin pour une fin de vie dans la beauté et la lumière
L'Écolo Boutique 13 juillet 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Le hockey balle en vedette ce weekend à Sherbrooke

Le hockey balle en vedette ce weekend à Sherbrooke
Bâtir une maison pour Èva; offrir un foyer

Bâtir une maison pour Èva; offrir un foyer
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Badmofo Methods juin 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Remise Gagnon Multi Concept mars 2019
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 juillet 2019
Le continent oublié

Jérôme Blais
Mardi, 16 juillet 2019
Le caddie joue un rôle important pour le golfeur

François Fouquet
Lundi, 15 juillet 2019
La grenouille et le scorpion

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 12 juillet 2019
Les meilleures crêpes santé

Me Michel Joncas
Jeudi, 11 juillet 2019
Contrat ou pas ?

Isabelle Simoneau
Jeudi, 11 juillet 2019
Peindre ses émotions, suivre sa trace

Jacinthe Dubé 25 juin 2019 2019
Hyundai Sherbrooke mai 2019
L'esprit alerte d'un policier permet d'éviter un grave accident Par Anita Lessard Mercredi, 10 juillet 2019
L'esprit alerte d'un policier permet d'éviter un grave accident
Bâtir une maison pour Èva; offrir un foyer Par Anita Lessard Vendredi, 12 juillet 2019
Bâtir une maison pour Èva; offrir un foyer
Peindre ses émotions, suivre sa trace Par Isabelle Simoneau Jeudi, 11 juillet 2019
Peindre ses émotions, suivre sa trace
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous