magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
 
Voyages Gastronomie
Découvertes
VOYAGES GASTRONOMIE /
Expériences culinaires
Valérie Ambeault Par Valérie Ambeault

Jeudi, 28 janvier 2016

La fourchette de Valérie – Le Mam’zelle Pub



 Imprimer   Envoyer 

Pourquoi on va au restaurant? Pour 17 raisons peut-être, mais en premier lieu, je retiens que nous aimons le service. Manger quelque chose préparé par quelqu'un d'autre pour nous est un lien de confiance ultime. Pourtant une soirée au resto ça se planifie pour certains. Pour d'autres, c'est complètement dans le domaine de la dernière minute.

Ici aujourd'hui avec cet article, j'espère vous diriger ailleurs que dans le stationnement de votre resto préféré habituel. Car pour vrai, sur la rue Principale Ouest à Magog il existe un restaurant caché pas cherrant pour deux sous à découvrir dès que possible.

Le Mam'zelle Pub mérite sa place au sommet du top 3 de mes meilleurs restaurants. Les dirigeantes attirent l'attention. Anick Lemay (oui oui la madame Uniprix) sa maman Diane Doyon et sa sœur Roxanne Lemay forment le trio parfait pour propulser une entreprise au centre des discussions de la ville.

Depuis presque un an et demi, Le Mam'zelle Pub commence à gagner des adeptes. La bâtisse est plutôt ancienne. C'est ce qui a attiré l'œil de Roxanne. L'endroit était anciennement occupé par un resto déjeuner. J'avoue que j'accroche sur l'affiche verte en avant de la vitrine. C'est simple, efficace et ça donne envie d'y entrer.

Roxanne est la maître d'œuvre du restaurant. Elle y est 7 jours sur 7. Son implication dépasse le travail. Je dois dire que ça se sent dès que j'ai passé l'embouchure de la porte.

La déco? On voit clairement que c'est une histoire de cœur. J'ai l'impression d'entrer chez Mamie gâteau. Du plafond jusqu'au plancher (un plafond antique en étain qui donne vraiment envie de marcher en regardant dans les airs), mes yeux jouent à la tag. Je suis fascinée par la décoration. Des cadres d'époques ceinturent les murs de l'établissement. Des images aléatoires sur Google images? Non, bien sûr que non. Il s'agit de clichés de greniers récupérés dans les familles des proprios et des employés. Il y a même un client qui a fait don d'un cadre ovale authentique trouvé chez lui. Une tête d'ours a même été donnée à l'équipe pour célébrer l'ouverture du pub. Non vraiment, l'arrivée du commerce fût applaudie dans l'entourage.

Je prends place dans le fond du restaurant. C'est tranquille, une télé est allumée à l'arrière. Le hockey débute dans quelques minutes. Je reste attentive, mais très peu. Ce soir c'est ma fête et j'ai bien l'intention de célébrer.

On commence par des bulles.

Derrière le bar, Catherine Fontaine s'affaire déjà à préparer sa soirée. Roxanne Lemay, c'est la tante de Cathou.

Je regarde le menu avec un grand soin. J'attrape le jeté qui est soigneusement plié sur la chaise en bois. Ici, c'est commun et hors norme à la fois. Une couverture carreautée est déposée sur chacune des chaises qui encerclent les tables. C'est confo et sécurisant. Oui certes le chum a hésité un bon quinze minutes. Voir que je vais faire ça a-t-il lancé vivement.

Il flancha dans la première demi-heure.

Nos entrées sont déjà en préparation dans la cuisine. La chef Valérie Lacharité est derrière les fourneaux depuis le tout début de l'aventure. Allons-y avec le Mac'N Cheese et Chorizo. My god de my god de my god. C'est du bonheur dans la bouche. Crémeux, mais pas trop, le côté fromagé offre un rappel intéressant au macaroni au fromage de nos rêves. Je suis heureuse de savoir que ce plat a même une place de choix dans le menu enfants du restaurant. Ah oui, le menu enfants n'est pas inscrit dans le menu présenté. Mais il existe vraiment, il suffit d'en faire la demande. D'ailleurs des habitués de la place cohabitent très bien avec les enfants.

Un soda, un verre d'eau, un cocktail, une bière ou une vaste sélection de vins en importation privée. J'ai adoré l'entrée, je suis donc assurée d'un succès phénoménal avec mes papilles.

J'opte pour la macreuse avec légumes et salade. L'option frite juste à côté est le choix premier, mais la santé a pris le dessus. Roxanne me cite dès le départ que le sans gluten est très présent dans l'établissement. Malgré le fait que le menu bouge quelques fois dans l'année, l'équipe conserve en tête d'élargir les possibilités pour rejoindre un maximum de clientèle. On utilise le plus possible des produits de producteurs locaux. Un détail qui plaira aux amateurs de bonne bouffe.

Mon assiette arrive. Le Fish and chips de mon copain également. C'est un menu pub, mais avec un zeste de gastronomie. La pièce de morue est dense et savoureuse. On calque le modèle anglais avec une purée de petits pois et menthe qui longe parfaitement une barque de frites.

J'observe le cadre d'Elvis et je suis dans la lune face aux divers miroirs qui agrémentent la place. Roxanne est originaire de Sherbrooke, sa famille aussi. Elle a toujours baigné dans le domaine de la restauration. C'est vraiment un trip en soi. Magasiner avec sa sœur, avec sa mère, construire le menu, positionner chacune des décorations avec une minutie calculée.

Qui dit anniversaire, se dirige forcément vers le meilleur gâteau de tous les temps? Une crème brûlée pour monsieur et un brownie chocolat pour moi. Rien à dire, rien à ajouter, c'est parfait. Je cherche la faille, mais il n'y en a pas. Seul hic, en cherchant vraiment longtemps : c'était trop calme pour un samedi soir.

Définitivement, il faut se lancer vers la rue Principale Ouest à Magog pour découvrir Le Mam'zelle Pub. En quittant, je pige dans le bocal en verre une pensée positive. Le traditionnel bonbon est présent avec la facture.

Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres. - Johann Wolfgang von.

Tiens tiens, quel message évocateur.

Je flotte. Je quitte avec le sourire aux lèvres et avec une envie folle de mettre de la tapisserie partout dans ma maison. (Oui, mais la tapisserie en dedans est juste trop malade) c'est une grande fierté des filles qui ont travaillé si fort en création pour la rendre dans l'état actuel.

Attention, je risque de radoter un peu dans mon cercle d'amis. Il faut découvrir ce resto. Midi en tout temps, en soirée pour l'hiver le jeudi, vendredi et samedi et tout nouvellement pour les brunchs du samedi et du dimanche matin.

Un resto raffiné qui ne se prend pas au sérieux.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une première voiture de balade adaptée pour aller aux pommes

Une première voiture de balade adaptée pour aller aux pommes
Royer s'offre un usine ultra-moderne

Royer s'offre un usine ultra-moderne
NOS RECOMMANDATIONS
Subvention de 2.5 M$ pour la recherche sur le vieillissement

Subvention de 2.5 M$ pour la recherche sur le vieillissement
À 140km/h dans une zone de 70 km/h

À 140km/h dans une zone de 70 km/h
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
René Dubreuil
Mardi, 10 septembre 2019
La nouvelle BMW série 3 de BMW - Essai routier

Le grand salon des Arts - 6e édition Mardi, 10 septembre 2019
Le grand salon des Arts - 6e édition
Subvention de 2.5 M$ pour la recherche sur le vieillissement Lundi, 9 septembre 2019
Subvention de 2.5 M$ pour la recherche sur le vieillissement
Agresseur adepte de salon de coiffure Lundi, 9 septembre 2019
Agresseur adepte de salon de coiffure
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous