magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Sherbrooke aura son projet pilote pour la collecte du verre
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
HABITATION / Construction Estrie
APCHQ Estrie Par APCHQ Estrie

Vendredi, 7 août 2015

Bien exploiter les ornements architecturaux pour embellir et préserver une habitation



 Imprimer   Envoyer 

Par Stéphane Gagné

Depuis quelques années, il y a un regain d'intérêt pour la préservation du patrimoine bâti. Un nombre grandissant de municipalités adoptent une réglementation qui oblige qu'une restauration soit fidèle à l'architecture d'origine.

L e marché des ornements architecturaux a le vent dans les voiles. Il s'agit d'un marché très vaste qui concerne plusieurs matériaux (bois, plâtre, plastique, polyuréthane, fer forgé, composites de bois) et qui implique plusieurs entreprises et artisans. Ces ornements sont aussi très variés. Ils prennent la forme d'ornements extérieurs à installer autour de fenêtres, d'ornements de pignons ou de corniches, de colonnes, de rampes ou balustrades, etc. Il peut s'agir aussi d'ornements à installer à l'intérieur, comme un manteau de foyer, des colonnes, des moulures de corniches intérieures, des cimaises ou des médaillons. Ils ont la propriété de donner un caractère distinctif à une habitation et, par conséquent, une valeur ajoutée, ce qui constitue un atout indéniable lors de la revente. Ainsi, une résidence ordinaire peut être littéralement transformée en « mini-palace » grâce à ces ornements.

L'ébéniste Alain Lachance a travaillé pendant des années à la conception d'ornements destinés aux maisons patrimoniales du Québec. De 1993 à aujourd'hui, il a donné des cours de perfectionnement aux ébénistes et à d'autres personnes intéressées par la préservation du patrimoine (architectes, entrepreneurs, particuliers). Ses cours étaient dispensés au Centre de formation professionnelle de Neufchâtel, dans la région de Québec. Selon lui, un intérêt grandissant pour la préservation du patrimoine s'est développé au fil des ans au Québec. Et cet engouement touche même les métiers de la construction. « Il y a des entrepreneurs qui ont suivi des formations ou assisté à des conférences, dit-il. Cela me fait plaisir de constater qu'ils sont sensibles à la restauration des éléments anciens plutôt qu'à l'installation d'ornements neufs, parfois moins esthétiques et moins bien intégrés à l'architecture originale de la résidence. Il arrive même que ces ornements soient retirés et non remplacés afin de réduire les coûts de la restauration », déplore-t-il.

Ornements en bois

Restaurer selon le design architectural d'origine peut coûter cher, très cher même. Éric Vincent, propriétaire de l'ébénisterie Les Tournages du Nord, une entreprise spécialisée dans la fabrication et l'installation d'ornements de bois, donne un aperçu de ce coût. « La restauration clés en main d'un balcon en bois de grandeur moyenne avec colonnes, balustrades et marches coûte en moyenne 20 000 $. Pour une maison aux dimensions plus grandes, cela peut coûter jusqu'à 100 000 $. »

 

Sylvain Charrette, designer et propriétaire des agences Dessins Drummond de Longueuil, Saint-Jean, Suroît et Gatineau, croit que le prix est un facteur qui limite le choix des ornements et leur pose. « On installe moins d'ornements architecturaux qu'avant, et ceux qu'on utilise sont moins travaillés, moins élaborés. C'est une question de style mais aussi de coût », dit-il.

La clientèle principale d'Éric Vincent est constituée de propriétaires aisés de résidences patrimoniales de Montréal. Dans plusieurs arrondissements de la ville, la réglementation les oblige à conserver le style architectural d'origine lorsqu'ils entreprennent une restauration. « S'il y avait du bois à l'origine, il faut remettre du bois; s'il y avait du fer forgé, il faut remettre du fer forgé, précise-t-il. Par exemple, des colonnes en bois d'origine doivent demeurer en bois lors de la restauration. »

Éric Vincent constate qu'il y a un retour important du bois dans la construction et la restauration. « Le pin est l'essence de bois que nous utilisons le plus. Cependant, le cèdre espagnol est plus durable, plus résistant à la moisissure, plus facile à peindre et plus dur que le cèdre rouge. Nous le conseillons pour les planchers de balcon, les marches et les bases de colonne. Cependant, le produit revient 50 à 100 % plus cher que s'il était fait en pin. La fabrication est d'ailleurs réalisée sur mesure pour chaque projet. »

Une fois installés, ces éléments demandent de l'entretien. « Il faut au départ peindre la pièce entière, même les parties qui ne seront pas apparentes après installation, ajoute-t-il. L'eau ne doit s'accumuler nulle part. Les marches et les planchers doivent présenter une dénivellation pour faciliter l'écoulement de l'eau et on doit mettre un joint de silicone sur le pourtour des pièces de bois afin d'éviter les infiltrations d'eau. »

L'ébénisterie Les Tournages du Nord cherche à élargir son marché pour toucher les résidences plus récentes qui ont des ornements de bois. « Des résidences construites depuis les années 1980 ont des éléments en bois qui ont pourri et qu'il faut changer. Nous avons également développé une ligne de produits plus contemporains en cèdre de l'Ouest pour les habitations neuves qui se construisent présentement. »

Des ornements en composites de bois

Certains propriétaires, trop occupés, souhaitent toutefois installer un produit qui ne requiert aucun entretien tout en étant durable. Les produits en composites de bois traités fabriqués par l'entreprise Déco-cadre pourraient alors les intéresser. « Nos produits sont traités des deux côtés et durent de 30 à 40 ans, affirme Martine Bouthillier, fondatrice de Déco-cadre. Nous fabriquons tout sur mesure par profilage à commande numérique et, malgré cela, nos prix sont très compétitifs. Les ornements les plus demandés sont les colonnes, les ornements autour des fenêtres, la ventilation fonctionnelle ou décorative et les ornements de pignon. Nous pouvons même concevoir de fausses fenêtres sur un mur aveugle. »

Déco-cadre offre aussi des produits exclusifs pour les entrepreneurs. « Nous leur fournissons des panneaux de démonstration qu'ils peuvent ensuite présenter eux-mêmes à leurs clients, ajoute-t-elle. »

Bien qu'il ne s'agisse pas de produits en bois pur, Martine Bouthillier affirme n'avoir jamais eu de problème avec la réglementation parfois pointilleuse de certaines villes. « Nous nous adaptons à leurs exigences », dit-elle.

Le polyuréthane

Dans le vaste domaine des ornements, le marché de l'imitation prend de l'ampleur. Il est question ici d'ornements en polyuréthane à haute densité moulé. « Ce produit imite fidèlement tous les détails d'un ornement en bois ou en plâtre, affirme Jean-Guy Héon, associé principal chez Héon Novation, un distributeur d'ornements en polyuréthane et autres ornements d'imitation (ex. : pvc cellulaire). Il a l'avantage de durer plus longtemps que le bois, et ne nécessite aucun entretien. Sylvain Charette peut en témoigner : il a de tels ornements sur sa maison depuis 1983 et ils sont encore en très bon état.

Cependant, ce type d'ornements fait face à de la résistance de la part de certaines villes et arrondissements. « Il y a beaucoup d'ignorance de la part des responsables au sujet des vertus de ces produits, dit-il. Certains acceptent les imitations alors que d'autres ne veulent que des ornements architecturaux d'origine. »

Le plâtre

Tel que mentionné précédemment, des ornements architecturaux peuvent aussi être installés à l'intérieur des résidences. C'est dans ce créneau que se spécialise Cornici Créations. Dino Predant, propriétaire de l'entreprise, fabrique des ornements en plâtre, sur mesure ou non, depuis 1992. Avant, l'entreprise était dirigée par son père. Le produit est assez cher et s'adresse à des propriétaires aisés qui souhaitent donner un cachet unique à l'intérieur de leur résidence.

Les produits les plus en demande sont les manteaux de foyer en plâtre ou en pierres reconstituées (ils ont l'avantage d'être à l'épreuve du feu), les ornements autour des plafonniers, les colonnes entre le salon et la salle à manger et les moulures de plâtre qui font le tour dans le haut des pièces.

Bien que son entreprise soit basée à Trois-Rivières, ses produits sont vendus dans toute la province. « On fait beaucoup de construction neuve haut de gamme mais aussi des résidences en rénovation. »

Bref, l'entrepreneur qui souhaite installer des ornements architecturaux à l'extérieur comme à l'intérieur d'une habitation, à la demande de son client, a vraiment l'embarras du choix.

 

Source : Magasine Québec habitation aout 2014. Publié par l'APCHQ Provinciale


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les 30 ans du féminicide de la Polytechnique

Les 30 ans du féminicide de la Polytechnique
Un conseiller municipal présente son plan pour Valoris

Un conseiller municipal présente son plan pour Valoris
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Zone Golf maintenant ouvert à Sherbrooke!

Zone Golf maintenant ouvert à Sherbrooke!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Nicolas Pellerin & Les Grands Hurleurs concours
Remise Gagnon Multi Concept mars 2019
 
Fondation québécoise du cancer - Estrie
Vendredi, 6 décembre 2019
Les séjours à l’hôtellerie de l’Estrie de La FQC

Daniel Nadeau
Mercredi, 4 décembre 2019
Reconquérir le Québec

François Fouquet
Lundi, 2 décembre 2019
Ultimes indicateurs de performance

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 29 novembre 2019
Qualitarisme alimentaire, vous connaissez?

Jacinthe Dubé 26 novembre 2019
Des entreprises s'engagent pour le développement durable Vendredi, 29 novembre 2019
Des entreprises s'engagent pour le développement durable
Renaissance aux Promenades King Mercredi, 4 décembre 2019
Renaissance aux Promenades King
Jade Lacroix-Dubé a été RETROUVÉE Jeudi, 28 novembre 2019
Jade Lacroix-Dubé a été RETROUVÉE
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous