magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
 
Voyages Gastronomie
Découvertes
VOYAGES GASTRONOMIE /
Expériences culinaires
Valérie Ambeault Par Valérie Ambeault

Jeudi, 7 mai 2015

La fourchette de Valérie – Lupa



 Imprimer   Envoyer 

L'amour des pâtes se développe très rapidement dans notre courte de vie. C'est souvent le premier mets qui nous plaît vraiment. C'est étrangement le dernier que l'on aimerait manger également.  Avec du beurre, avec de la sauce tomate, spaghetti, penne, linguine, tout le monde succombe pour un plat de pâtes à entortiller dans son bol.

J'accoste ma faim au restaurant Italien le Lupa sur la rue Marquette au centre-ville de Sherbrooke. L'endroit est en activité depuis bientôt cinq ans. Cinq ans, c'est la réflexion parfaite des cinq sœurs propriétaires de la place. Fabiola, Isabella, Erica, Carina et Sophia Beltrano. Cinq tenancières qui apportent leurs idées et jumellent leurs talents pour poursuivre l'amour familial de la nourriture.

Lupa? Mais ça signifie quoi au juste. Lupa, représente le mot louve. Une louve ça se tient en meute pour exacerber sa force. Donc les restauratrices italiennes auront le temps d'un souper pour me montrer leur univers.

C'est un restaurant apportez votre vin. C'est donc votre cellier qui devra se livrer bataille pour trouver le rouge ou le blanc qui s'harmonisera à votre repas.

Je choisis mon entrée, une salade César à partager avec l'amoureux, des calmars frits et de petites pieuvres frites et des boules de riz et mozzarella dans une sauce tomatée maison. C'est d'ailleurs Isabella qui se charge de faire la sauce tomate et la sauce à la viande depuis 15 ans. Sa recette secrète ? Elle ne l'a pas cherché bien loin. L'inspiration directe de son papa qui a tenu plusieurs restaurants connus à Sherbrooke. Le Carzo Pizza et la Caza Cherico. Aujourd'hui retraité, il garde la main en réalisant encore le pesto du Lupa et la mythique vinaigrette césar. 

Je commande des Medgliani de champignons avec mon choix de sauce, Gogonzola. Pour les amateurs de fromage bleu comme moi, c'est un must. Mon complice opte pour un risotto frutti di mare aux fruits de mer. Il est crémeux à souhait et il est rempli de crevettes et de pétoncles. J'aimerais pouvoir faire à la maison un risotto aussi onctueux.

Entre deux bouchées, j'observe le décor. Les nappes noires, le vieux piano et l'énorme porte de garage en guise de d'ouverture de fenêtres donne un look très moderne et à la fois familier. Le restaurant est divisé en deux. Une section plus feutrée en été, et un espace hyper lumineux en entrant. J'ai adoré le confort des chaises, « coussinées » à souhait. C'était hyper confo pour étirer mon repas jusqu'à 21 h.

Dans la salle à manger, une famille fait son entrée. Sophia m'annonce que la famille vient manger ici, chaque semaine avec leur fillette. Car oui, le resto est l'ami des enfants. Enfants + pâtes égal forcément un franc succès. La fillette donne même un coup de main dans l'espace cuisine. Elle apporte les barquettes de pains avec un grand dévouement. Comme quoi, le Lupa c'est vraiment une affaire de famille. Ici, on sent l'énergie d'une vraie famiglia italienne. Quand tu entres dans la famille, tu y entres pour toujours. Pendant que j'ajoute une autre cuillère de parmesan à mon plat, je commande un Pepsi. Le soleil entre à travers les vitres : moment idéal pour des discussions autour d'une bonne table.

La clientèle du midi est assez fidèle aussi. Huit choix de plats pour un prix dérisoire, il faut vraiment l'ajouter à notre liste.

Pourquoi pas ? Avec un rabais supplémentaire pour sortir, l'idée de manger un veau parmigiana sur mon divan me fait soudainement sourire. Une envie de pâtes dans le menu pour emporter? Pas de problème, sur demande une version sans gluten est même disponible. Est-ce que le menu est figé dans le temps? Les classiques y demeurent, mais on s'amuse avec un aliment toujours bien incrusté dans la mentalité de la famille. Le poisson est en perpétuel changement, et la table d'hôte aussi à ses heures.

Osons parler dessert. Même avec le pain chaud, mes diverses entrées et mon repas principal, j'ai encore une fringale pour le dessert. Un classique tiramisu ? Certainement, je ne peux juste pas passer à côté de ce classique italien. Même si ce plaisir sucré est gorgé de café, je choisis tout de même consciemment de l'accompagner d'un bon café réconfortant. Ben quoi ?!?!?!? C'est samedi soir. Il est servi dans un pot en vitre avec beaucoup de crème fouettée sur le dessus.

C'est presque gênant d'y plonger ma longue cuillère de dégustation tellement l'étagé est parfait. Chez les Italiens, le plaisir se retrouve souvent autour de la table, et le souper est réputé pour être en mode prolongation souvent. La clientèle entre comme à la maison. La plupart des clients semblent familiers et plusieurs se font accueillir avec un bonjour personnalisé. C'est papa Salvatore qui doit être fier de ses filles.

On jase, on papote, le temps s'arrête. Le plateau Marquette est vraiment un détour qui en vaut la peine. Et si votre souper du mardi soir avec vos deux grands ados avait trouvé une nouvelle destination ?


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une Flambée des couleurs qui en mettra plein la vue

Une Flambée des couleurs qui en mettra plein la vue
Le «Nous» identitaire Québécois

Le «Nous» identitaire Québécois
NOS RECOMMANDATIONS
À 140km/h dans une zone de 70 km/h

À 140km/h dans une zone de 70 km/h
Mon char, ma réussite : tasse-toi, mon’oncle

Mon char, ma réussite : tasse-toi, mon’oncle
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
René Dubreuil
Mardi, 10 septembre 2019
La nouvelle BMW série 3 de BMW - Essai routier

Brian Tyler : un chanteur de blues heureux Par Anita Lessard Lundi, 9 septembre 2019
Brian Tyler : un chanteur de blues heureux
Le grand salon des Arts - 6e édition Mardi, 10 septembre 2019
Le grand salon des Arts - 6e édition
Agresseur adepte de salon de coiffure Lundi, 9 septembre 2019
Agresseur adepte de salon de coiffure
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous