20220118_TG_MONONCSERGE
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan Covid du 24 janvier 2022
 
ACTUALITÉS
Actualité
En bref
En Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Ça se passe chez nous
Santé et Beauté
Famille
Avis publics
Blogue
SANTÉ ET BEAUTÉ / Santé et Beauté
Diex recherche Par Diex recherche

Mercredi, 9 décembre 2015

Lombalgie : tourner le dos à la douleur



 Imprimer   Envoyer 

Que celui qui n'a jamais souffert de douleurs au bas du dos lève la main! Bien souvent, ce n'est pas dramatique, mais oh combien éreintant!

Il existe plusieurs catégories de lombalgie (mal de dos)

Premièrement, la douleur aiguë : elle dure environ 4 semaines ou moins, et la douleur se réduira d'elle-même. Comme son nom l'indique, ce type de douleur est très inconfortable, il est donc difficile de fonctionner normalement.

Deuxièmement, la douleur subaiguë : sa durée est un peu plus longue, causant des symptômes entre 4 semaines et 3 mois. Ce type de douleur doit être pris en charge, au risque de se transformer en problème chronique.

Troisièmement, la douleur chronique : celle-ci dure plus de 3 mois. Lorsqu'une personne souffre de ce type de douleur, elle doit apporter des changements importants à son quotidien. Un petit pourcentage des lombalgies s'avère être chronique, soit moins de 10 %.

Ce qui peut causer la lombalgie

Si les douleurs au dos sont fréquentes, c'est que les vertèbres sont souvent sollicitées. La posture, l'effort ainsi que le poids corporel affectent les vertèbres lombaires. Mais il n'y a pas que le physique; parfois, le psychologique et l'émotif sont aussi responsables des douleurs. C'est pourquoi certains patients doivent adopter une approche globale lors du traitement de la lombalgie.

La douleur lombaire en soi n'est pas le problème, mais le symptôme d'un trouble sous-jacent. Voici quelques exemples des causes possibles d'une lombalgie :

  • Un effort, une torsion, ou plusieurs microlésions à certains muscles, ligaments et 
  • tendons;
  • Perte de l'élasticité des disques intervertébraux due au vieillissement ou à la pratique de sport sur une longue période;
  • Une hernie discale;
  • Une douleur irradiant dans le bas du dos lors du cycle menstruel ou en raison d'une endométriose;
  • Alerte au long mot : spondylolisthésis (lorsqu'une vertèbre se presse sur une autre vertèbre);
  • L'arthrite, l'arthrose ou l'ostéoporose.

Et comme si l'endolorissement n'était pas suffisant, celui-ci entraine la contraction des muscles entourant les vertèbres. Résultats? Une autre source de douleur!

« Juste un petit mal de dos... »

Les douleurs aux vertèbres, la plupart du temps, n'ont rien d'alarmant. Par contre, certaines situations peuvent vous indiquer que votre lombalgie peut être le symptôme d'un problème plus grave. Voici quelques indices à prendre au sérieux s'ils accompagnent la douleur au dos : douleur à la suite d'une chute ou d'un coup reçus au dos, douleur irradiant dans une jambe ou les deux jambes, douleur causant la faiblesse ou l'engourdissement, apparition de problèmes intestinaux ou urinaires, douleurs thoraciques ou abdominales, etc.

Dans tels cas, il s'avère important de consulter un professionnel de la santé.

Si la douleur persiste plus de deux jours, allez chercher de l'aide auprès de votre médecin. Le professionnel pourra vous prescrire des médicaments pouvant soulager votre lombalgie. Et surtout, ne restez pas alité plus de deux jours! Vos disques subiront une pression trop importante, c'est pourquoi il est recommandé de marcher le troisième jour.

Ce qu'il faut faire pour éviter la lombalgie

Si vous travaillez en position debout, investissez dans un petit tabouret sur lequel vous reposerez un pied à tour de rôle, soit toutes les 10 minutes. Portez des chaussures offrant un bon soutien.

Si vous passez vos journées assis au boulot, assurez-vous que votre écran d'ordinateur soit ajusté de manière à ce que votre regard arrive au haut de l'écran. Le petit tabouret vous sera pratique, à vous aussi, puisqu'il servira à élever vos genoux à une hauteur supérieure à celle des hanches. Choisissez une chaise de bureau pivotante et possédant un dossier droit.

Aussi, il est important d'être conscient de sa posture : dos droit, épaule vers l'arrière, les genoux légèrement pliés, le ventre rentré et le bassin centré (ne sortez pas vos fesses!). Vous verrez, cette posture élimine la pression sur le bas du dos.

Et finalement, il est recommandé de pratiquer des activités physiques de manière quotidienne. Non seulement vous serez en mesure de contrôler votre poids, mais vous réduirez aussi votre niveau de stress, deux facteurs déclencheurs de lombalgie. N'oubliez pas les échauffements avant l'entrainement ainsi que les étirements à la suite de celui-ci.


20220118_COOP_FUNERAIRE_ESTRIE
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Rassemblement à Magog :  21.000 $ d’amende

Rassemblement à Magog : 21.000 $ d’amende
La plus grande avancée scientifique de 2021 au Québec sera peut-être Sherbrookoise!

La plus grande avancée scientifique de 2021 au Québec sera peut-être Sherbrookoise!
20220118_BT_FRAICHEUR
NOS RECOMMANDATIONS
Bilan Covid du 19 janvier 2022

Bilan Covid du 19 janvier 2022
Rassemblement à Magog :  21.000 $ d’amende

Rassemblement à Magog : 21.000 $ d’amende
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

20220118_COOP_FUNERAIRE_ESTRIE
Inscription Infolettre EstriePlus.com
20220218_BT
 
JD_JANVIER_2022
Logique, quand tu nous laisses tomber… Par François Fouquet Lundi, 17 janvier 2022
Logique, quand tu nous laisses tomber…
La Brebis sacrifiée Par Daniel Nadeau Mercredi, 19 janvier 2022
La Brebis sacrifiée
Le sens que l’on donne à l’Église Par Eliane Thibault Mardi, 18 janvier 2022
Le sens que l’on donne à l’Église
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
-
slimecut