magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
 
Voyages Gastronomie
Découvertes
VOYAGES GASTRONOMIE /
Expériences culinaires
Valérie Ambeault Par Valérie Ambeault

Jeudi, 13 août 2015

La fourchette de Valérie – La retenue Magog



 Imprimer   Envoyer 

Oui j'ai triché... Avant même d'appeler pour placer ma réservation au restaurant magogois La Retenue, j'avais d'ores et déjà épié le menu sur Internet. Quand une table me fait de l'œil à distance, je suis rarement déçue. Vais-je avoir une punition, devrais-je subir une retenue?

Le mot retenue signifie effectivement une retenue scolaire. Depuis le début de mes promenades gourmandes, c'est le premier vrai restaurant à concept que je visite. Le resto ne se trouve pas sur la principale, mais le crochet vaudra le détour. Me voici dans l'espace gourmand La Retenue sur la rue Laurier à Magog.

Il ne suffit que d'un clignement d'yeux pour constater que je suis au bon endroit. J'aperçois rapidement en entrant les balles de tennis sous les pattes de chaises. Oui oui, pareil comme dans mes meilleurs souvenirs d'écolière. Le restaurant offre une vue panoramique avec la grande cuisine ouverte. Je choisis néanmoins de m'asseoir à l'extérieur.

La représentation s'étend aussi jusqu'au menu. Un cahier Canada Hilroy est déposé devant nous en guise de carte des repas. Simple, une page. Le célèbre chef Gordon Ramsay aimerait beaucoup. Plus c'est court, mieux le client s'y retrouve facilement. Pas de chichi. Ann-Renée Tisseur et son conjoint Sébastien Lefebvre ont vraiment le vent dans les voiles. L'expérience et l'aisance se ressent dès ma première discussion avec eux. Le restaurant pourra souffler son gâteau avec deux chandelles en octobre prochain.

Et hop! Une eau minérale et une belle coupe de vin blanc disponible à la SAQ et j'ai déjà la tête dans mon cahier Canada. Et dire qu'à l'époque, en retenue, je devais copier le texte intégral du pays France. L'horreur! Les retenues sont drôlement plus palpitantes ici.

Notre entrée de tapas à partager arrive. Un gaspacho de betteraves et fraises servi dans une verrine avec un espuma à la pomme. Une crevette parfumée sur une purée d'avocat, un spaghetti de roquette et perles balsamiques et du foie gras déposé sur une biscotte aux épices. J'ai adoré les relents de mélasse et le crémeux en bouche que cela procurait.

Poursuivons avec mon entrée officielle. L'amour des aliments est palpable pour le couple. Même que Sébastien possède une ferme potagère, ce qui augmente l'utilisation des produits d'ici. D'ailleurs, autant que possible, la brigade mise sur des produits locaux pour construire leurs assiettes.

Le chum s'amourache d'un tartare de bœuf épicé. Moi, j'opte pour le rissolé de champignons avec miel et fromage de chèvre. C'est suave à souhait.

Je m'enligne pour choisir mon plat principal, en arrière-plan, une musique Jazzy parsème l'endroit. J'essuie mes mains sur des linges à vaisselle qui sont utilisées ici en guise d'essuie- mains. J'ai déjà hâte de goûter à ma salade de quinoa rouge avec orange, noix, pétoncles et crevettes. Une fraîcheur inestimable, une touche santé sur la terrasse. Je fais face au risotto aux petits pois verts et côtelette de porc de la région que mon chum a choisi avec beaucoup d'aplomb. Il savait ce qu'il voulait manger. Oh yes! Un risotto. Il ne sera pas déçu, celui-ci est gorgé de saveur et d'une magnifique couleur chlorophylle.

C'est une force visuelle de la place, aucun plat n'est drabe pour les yeux. De la texture, de la couleur, La Retenue excelle au niveau de la récompense. Après une journée au boulot, quoi de mieux que choisir La Retenue pour célébrer le bonheur facile.

Autre mention honorifique pour l'établissement, ils ont récemment obtenu la concession alimentaire dès l'automne de l'école St-Patrice à Magog. Une grande fierté pour Ann-Renée et Sébastien. Propager l'amour de bien manger et d'expérimenter de nouvelles combinaisons alimentaires.

La thématique de la classe étant bien respectée, le resto a choisi son nom pour une raison toute simple. La position géographique situe le restaurant entre deux écoles. C'était donc un tracé précis de nommer l'endroit avec une connotation salle de classes. Et si je prenais un cours ici. Pourquoi pas ?

Les cours ateliers seront de retour dès l'automne. Les meilleures techniques pour réussir ses sauces, apprendre à faire les meilleurs pains en ville, et beaucoup plus. Et si je mâchais de la gomme pendant la durée de mes leçons, devrais-je m'inquiéter d'aller en retenue? Le service traiteur est aussi ultra populaire en ville. C'est une place de choix aussi pour les tapas. Chauds ou froids, c'est un lieu de rendez-vous prisé pour luncher entre amis. Et avec les spéciaux proposés, inutile de se chercher une raison pour ne pas y aller.

La propriétaire échange avec beaucoup d'humour. Ici, on s'amuse. Les employés ont du plaisir, les clients aussi, ça va de soi.

Je conclue mon repas avec un audacieux dessert. Un brownie/bacon. Ben quoi? L'apothéose du parfait équilibre sucré-salé. Mais malgré ça, mon collant doux dans le cartable va à la gaufre liégeoise, bananes caramélisées au sirop d'érable, caramel et noisettes pralinées. C'est normal de vouloir me baigner dans la sauce ? Le coulis de beurre et de sirop d'érable était extraordinaire.

Il est très, très, rarissime que je choisisse pour épilogue de chronique de vanter la salle de bain de la place. Mais comme une surprise s'y cache, je ne peux la passer sous silence.

Les murs tableau noir n'attendent que votre marque d'appréciation. J'ai honnêtement passé au moins dix minutes à l'intérieur juste pour dessiner sur les murs et écrire un petit mot à l'équipe.

En résumé, la retenue est digne de mention et non de punition. Allez-y, sans modération. Soyez tannants.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Deux passionnées de voile représentront Sherbrooke et le Québec en compétition

Deux passionnées de voile représentront Sherbrooke et le Québec en compétition
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
NOS RECOMMANDATIONS
Une Flambée des couleurs qui en mettra plein la vue

Une Flambée des couleurs qui en mettra plein la vue
Vulgariser l’information scientifique concernant le cannabis

Vulgariser l’information scientifique concernant le cannabis
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
René Dubreuil
Mardi, 10 septembre 2019
La nouvelle BMW série 3 de BMW - Essai routier

Disparition Kevin Grégoire-Bonin Mercredi, 11 septembre 2019
Disparition Kevin Grégoire-Bonin
Utilisation de monnaie contrefaite Vendredi, 13 septembre 2019
Utilisation de monnaie contrefaite
Subvention de 2.5 M$ pour la recherche sur le vieillissement Lundi, 9 septembre 2019
Subvention de 2.5 M$ pour la recherche sur le vieillissement
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous