20220118_TG_VIRGINIEFORTIN
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan Covid du 24 janvier 2022
 
ACTUALITÉS
Actualité
En bref
En Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Ça se passe chez nous
Santé et Beauté
Famille
Avis publics
Blogue
SANTÉ ET BEAUTÉ / Santé et Beauté
Pierre-Olivier Pinard Par Pierre-Olivier Pinard

Vendredi, 2 novembre 2018

Jeûner, c’est bon ou mauvais?



 Imprimer   Envoyer 
D’un point de vue santé, il est étonnant de voir les résultats de certaines recherches sur le jeûne intermittent. - Pierre-Olivier Pinard

N'avez-vous déjà rien mangé durant toute une journée ? Quoi, vous n'avez jamais sauté une journée sans manger de votre vie ? Le jeûne revient à la mode ces temps-ci. Est-ce que c'est bon ou mauvais ? Voyons voir certains points de vue.

Commençons par souligner que le jeûne n'est pas un choix pour une portion importante de la population mondiale et que nous devrions y être plus sensibles. Peut-être qu'une façon de s'y sensibiliser est justement de se mettre un peu dans leur position?

D'un point de vue santé, il est étonnant de voir les résultats de certaines recherches sur le jeûne intermittent. Cette forme de jeûne peut être pratiquée à l'intérieur d'une même journée en jeûnant, par exemple, durant 12 ou 18 heures et en mangeant donc durant 6 à 12 heures. Il est aussi possible de jeûner durant 24 ou 36 heures par semaine. Peu importe la façon privilégiée, certains bienfaits ont été observés sur le poids, la santé cardiovasculaire, la gestion de glycémie et j'en passe.

J'ai moi-même fait l'expérience du jeûne intermittent il y a quelques mois, durant 6 semaines. Je mangeais entre 13 h et 19 h, ce qui me donnait 18 heures de jeûne par jour. Avant que vous me demandiez à quel point je n'avais pas d'énergie, je vais ajouter le fait que mes entraînements étaient de midi à 13 h, donc à la toute fin de la période de jeûne. Pourtant, après quelques jours d'adaptation, mon énergie n'était pas plus basse mais bien plus haute durant mes entraînements. En fait, pour être précis, mon énergie était plus haute et plus stable que jamais dans ma vie.

Le jeûne me permettait d'avoir une glycémie très stable durant toute la nuit et le matin et mon corps utilisait de plus en plus de lipides (gras) comme énergie au lieu des glucides. L'avantage est que nous n'avons en nous que quelques centaines de calories de réserve sous forme de glycogène, mais nous en avons des milliers en réserve dans nos cellules adipeuses. Je peux estimer avoir personnellement environ 50 000 calories de réserve sous forme de gras dans mon corps et non, ça ne veut pas dire que je suis en surpoids, loin de là. Une personne en surpoids peut en fait accumuler des centaines de milliers de calories en stock. Pour vous donner une image, c'est comme trimbaler une réserve d'une année entière de bouffe sur soi en tout temps. L'image fait mal, n'est-ce-pas ?

Revenons au jeûne. Bien que mon expérience fût globalement positive, il ne faut pas non plus glorifier à outrance cette façon de faire. Premièrement, il faut toujours consulter un professionnel de la santé avant de tenter de faire ce genre de stratégie. Aussi, il faut garder en tête qu'aucune diète n'est réellement efficace à long terme si on ne se voit pas la faire à long terme. Le jeûne intermittent devrait donc être vu comme un mode de vie possible lorsqu'on mange bien et de façon variée.

J'ai tenté cette façon de faire durant 6 semaines afin de voir comment on se sent et quels effets il y aurait sur mon corps. Par contre, considérant que je suis en bonne santé globale et que j'aime déjeuner, diner et souper, ce mode de fonctionnement n'était pas pour moi. Si vous êtes dans une autre situation que moi, vous pourriez être tenté d'en apprendre plus sur le jeûne intermittent en lisant des livres comme Le Guide Complet du Jeûne de Dr Fung ou en consultant un professionnel en la matière.

Bon appétit ! Ou pas... si vous jeûnez.

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP, kinésiologue, président directeur général Kin Impact


20220118_COOP_FUNERAIRE_ESTRIE
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une participante de l’Estrie à l’émission Le meilleur pâtissier du Québec

Une participante de l’Estrie à l’émission Le meilleur pâtissier du Québec
Le père Noël existe, nous l’avons créé !

Le père Noël existe, nous l’avons créé !
20220118_BT_FRAICHEUR
NOS RECOMMANDATIONS
La Brebis sacrifiée

La Brebis sacrifiée
Logique, quand tu nous laisses tomber…

Logique, quand tu nous laisses tomber…
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

20220118_COOP_FUNERAIRE_ESTRIE
Inscription Infolettre EstriePlus.com
20220118_CM_COVID
 
JD_JANVIER_2022
Le prix des maisons en Estrie a monté de 21% en 2021 Par Daniel Campeau Lundi, 17 janvier 2022
Le prix des maisons en Estrie a monté de 21% en 2021
Le sens que l’on donne à l’Église Par Eliane Thibault Mardi, 18 janvier 2022
Le sens que l’on donne à l’Église
Perquisition Acces Cannabis sur la rue Malouin Par Daniel Campeau Vendredi, 21 janvier 2022
Perquisition Acces Cannabis sur la rue Malouin
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
-
slimecut