Radio-Canada Le Retour
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La ville de Sherbrooke tiendra se vente d'immeubles pour défaut de paiement
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
DÉCOUVERTES / Découvertes
Daniel Campeau Par Daniel Campeau

Vendredi, 31 juillet 2020

Développer la ferme de l'avenir



 Imprimer   Envoyer 
La Ferme de l'avenir du CIARC

La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Mme Andrée Laforest a annoncé un soutien financier de 3 307 120 $ pour la réalisation de neuf initiatives en Estrie. Huit d'entre elles ont été soumises dans le cadre du Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR) et la dernière dans le cadre du volet Soutien au rayonnement des régions du nouveau Fonds régions et ruralité (FRR).

Parmi les projets retenus, la Ferme de l'avenir du Centre d'initiatives en agriculture de la région de Coaticook pour laquelle cette aide financière arrive à point. Elle servira à embaucher un.e chargé.e de projet pour développer l'idée novatrice d'une ferme-école moderne et technologique, et ce afin d'augmenter l'attractivité de la clientèle du Centre de formation professionnelle de Coaticook et du Cégep de Sherbrooke. Il aura aussi la tâche de trouver des pistes de solutions afin d'optimiser les installations actuelles.

Pour le directeur général du CIARC Anthony Laroche, il s'agit d'une initiative d'envergure. « Nous avons beaucoup de pain sur la planche; il faut créer un nouveau ‘'véhicule'' pour porter la formation et le service aux entreprises bioalimentaires de l'Estrie. Il nous faut aussi réaffirmer notre leadership et posséder une saveur bien distinctive tout en poursuivant vers la numérisation et robotisation du secteur bioalimentaire; le développement des plantes pérennes et de l'agriculture régénératrice et la transformation locale des aliments. De cette façon le CIARC attirera beaucoup plus d'étudiants de partout au Québec. Mais pour y arriver, nous devrons également trouver une façon d'améliorer nos installations, ce qui sera entre autres la tâche de notre nouveau consultant Nicos Keable-Vezina. »

Le CIARC et ses partenaires cofondateurs entreprennent donc une initiative d'ampleur avec les plus grands enjeux du secteur bioalimentaire soit la pénurie de main d'œuvre, l'adaptation aux changements climatiques et l'ouverture des marchés extérieurs.

Une initiative d'envergure qui vise la création d'un centre d'expertise, de formation et d'innovation, dont les retombées favoriseront la prospérité des filières bioalimentaires existantes, tout en contribuant au développement de créneaux à forte valeur ajoutée.

À terme, la mission de ce nouvel institut bioalimentaire intègrera les formations professionnelle, collégiale et universitaire dans un écosystème unique. Il regroupera les activités de formation, de transfert technologique, de recherches appliquées et d'incubation d'entreprise. Il se distinguera par une gestion interne participative et une convergence des modèles agricoles qui allient les pratiques agricoles régénératrices et la numérisation du secteur bioalimentaire. Il aura comme objectif de soutenir la production de produits agricoles et d'aliments différenciés qui répondront aux plus hautes exigences des consommateurs et de la société.

Le directeur général du CIARC tient aussi à souligner l'étroite collaboration de la MRC de Coaticook avec le soutien de l'agent de développement agricole Étienne Lafortune et du directeur général Dominique Faucher. « Leurs appui a été formidable et indispensable. Nous ne sommes pas une grosse équipe et tout le monde a déjà un carnet de tâche très rempli. L'aide d'Étienne et de Dominique qui ont porté le dossier a largement contribué à la qualification de notre demande d'aide financière. Sans leur aide, la tâche aurait été très ardue. »

Le Centre d'initiatives en agriculture de la région de Coaticook (CIARC), le Cégep de Sherbrooke et le Centre régional d'initiatives et de formation en agriculture (CRIFA) travaillent ensemble depuis 30 ans au développement du secteur bioalimentaire en Estrie.

 


Hyundai Sherbrooke sept 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Des proches aidants se racontent...

Des proches aidants se racontent...
Un scientifique de l'Université Bishop's publié dans la revue Nature

Un scientifique de l'Université Bishop's publié dans la revue Nature
FQDC Campagne corporative aout 2020
NOS RECOMMANDATIONS
Fermeture de l'usine Kruger de Brompton

Fermeture de l'usine Kruger de Brompton
Déménagement du Centre de dépistage de Sherbrooke

Déménagement du Centre de dépistage de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique sept 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-Canada Le Retour
 
François Fouquet
Lundi, 21 septembre 2020
Non, non…en quelques mots seulement!

Me Michel Joncas
Jeudi, 17 septembre 2020
Haie de cèdres et voisinage

Daniel Nadeau
Mercredi, 16 septembre 2020
En attendant Godot…

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Concours  Vieux-Clocher Phil Roy sept 2020
Soupe au lait Par François Fouquet Lundi, 14 septembre 2020
Soupe au lait
Un scientifique de l'Université Bishop's publié dans la revue Nature Mercredi, 16 septembre 2020
Un scientifique de l'Université Bishop's publié dans la revue Nature
Un défi pour adopter d'autres façons de se déplacer Lundi, 14 septembre 2020
Un défi pour adopter d'autres façons de se déplacer
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous