Zoo voyage autour du monde 2020
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La ville déplace des conteneurs pour le verre
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Anita Lessard Par Anita Lessard

Dimanche, 12 juillet 2020

Chronique en rappel - Microcosmes: Exposer coûte que coûte


Bien sûr, tout le cheminement fait pendant la session était en prévision d'exposer de façon professionnelle les créations de ses étudiants; l'approche à l'espace, la disposition et la description de l'œuvre.

 Imprimer   Envoyer 
peinture acrylique de Philippe Bélanger; titre: ''Dans ma tête'', présenté dans le cadre de l'exposition Microcosmes

Les étudiants du certificat en arts visuels de l'Université de Sherbrooke auront eu une fin de session riche en rebondissements et en apprentissages. Suite à la décision du gouvernement de fermer les institutions scolaires et éducatives, l'artiste visuelle et chargée de cours Josianne Bolduc, a pris l'initiative de contacter ses étudiants un à un pour évaluer et discuter avec eux afin de trouver des façons de poursuivre la session en cours.

« Je sais qu'on est un peu tanné de le dire mais, il faut se réinventer! Il y a des choses qui vont rester; ça m'a obligé à faire les choses de façon différente et je pense que les étudiants sont vraiment contents. Ça fait un enseignement qui est vraiment varié, parce qu'on ne veut pas seulement faire du ‘'live'', ça devient un peu lourd pour moi et pour eux, donc on trouve plein de stratégies », explique Mme Bolduc.

Tout le monde a rapidement compris que la crise actuelle rendrait difficile, voire impossible, la tenue de l'exposition finale de leurs œuvres réalisées en cours de session pour ce certificat, Josianne Bolduc et ses étudiants ont usé de créativité et de débrouillardise pour donner un accès à leur travail au public.

‘'Microcosme'' est le titre de l'expo choisi par les étudiants pour présenter un projet de création réalisé dans le cadre du cours donné par Mme Bolduc. « Le microcosme ça peut être chaque univers qui présenté par l'artiste; autant l'œuvre que les intérêts de chaque étudiant, mais ce qui est ressortit aussi c'était le certificat en soi qui pouvait être un microcosme avec tous les liens entre chacun d'eux. » Elle fait également remarquer que l'environnement même où ses cours sont tenus devient un petit univers en soi, avec les échanges, le partage, et une certaine complicité qui s'installe entre les participants.

Bien sûr, tout le cheminement fait pendant la session était en prévision d'exposer de façon professionnelle les créations de ses étudiants; l'approche à l'espace, la disposition et la description de l'œuvre. « À chaque année on expose à la galerie d'art (de l'UdeS), donc pour eux c'est ça le terrain de jeu; c'est la reconnaissance ultime! Je les fais réfléchir à ce qu'il y ait un dialogue avec le lieu d'accueil qu'est la galerie. Ils partent avec ça et savent qu'ils peuvent faire un projet d'envergure. Je leur dis toujours vous faites quelque chose de personnel, que vous ouvrez vers l'universel », raconte Mme Bolduc avec philosophie.

L'exposition Microcosmes est donc une collection de différents petits univers à travers lesquels ces artistes de la relève proposent une réinterprétation de notre monde. Il s'agit d'une expérience visuelle étonnante, qui invite à dépasser les frontières et à adopter de nouveaux points de vue pour analyser autrement ce qui nous entoure.

Malgré la grande déception de ne pouvoir présenter le fruit de leur travail en personne, les artistes ont tout de même poursuivi cet objectif avec ténacité. Pour certains d'entre eux, exposer peut devenir un tremplin à leur carrière, et comme il est déjà difficile de percer dans ce milieu, c'est le genre d'opportunité à saisir.

« Les défis ont été nombreux pour la cohorte de finissants 2020 du certificat en arts visuels. Toutefois, ils ont retroussé leurs manches et offrent, dans cette exposition virtuelle, le fruit d'un travail authentique et singulier. »

Le public est ainsi invité à entrer dans leurs univers pour découvrir leur projet de création mettant en image les acquis de toute une année d'apprentissage.

Visiter l'exposition Microcosmes ici

 


FTMS 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le BEAM et les défis de reprendre des tournages

Le BEAM et les défis de reprendre des tournages
Chaakapesh; semer les graines de la réconciliation

Chaakapesh; semer les graines de la réconciliation
FQDC Campagne corporative aout 2020
NOS RECOMMANDATIONS
Le Défi 100% local est de retour

Le Défi 100% local est de retour
L'urgence de l'Hôtel-Dieu certifiée ''Amie des aînés''

L'urgence de l'Hôtel-Dieu certifiée ''Amie des aînés''
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

FTMS 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève Hébert députée juillet 2020
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 7 août 2020
Être un aîné en santé

Daniel Nadeau
Mercredi, 5 août 2020
Derrière le décor d’un chroniqueur ordinaire…

François Fouquet
Lundi, 3 août 2020
La terre plate, le masque et la peur

Sarah Beaudoin
Dimanche, 2 août 2020
Ce qui se passe dans ma chambre à coucher

Jacinthe Dubé 5 juin20
Concours Écoloboutique aout 2020
La ville déplace des conteneurs pour le verre Jeudi, 6 août 2020
La ville déplace des conteneurs pour le verre
Le SPS cherche à identifier un individu Jeudi, 6 août 2020
Le SPS cherche à identifier un individu
Développer la ferme de l'avenir Par Daniel Campeau Vendredi, 31 juillet 2020
Développer la ferme de l'avenir
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous