magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La rue Meadow rouverte à la circulation
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Novus Vitres Sherbrooke avril 2019
AUTOMOBILES / Actualité automobile
AutoPassion Par AutoPassion

Jeudi, 10 octobre 2019

Essai Mercedes-Benz Classe A 2019



 Imprimer   Envoyer 

 

C’est en 1997 que Mercedes-Benz a introduit la Classe-A sur le marché européen. Après trois générations vendues à près de 2,7 millions d’exemplaires depuis son lancement, il aura fallu attendre sa quatrième génération et plus de vingt ans pour que le petit modèle d’entrée de gamme du constructeur allemand traverse enfin l’Atlantique et fasse son entrée sur le marché nord-américain.

Commençons tout d’abord par faire un bref résumé des modèles chez Mercedes-Benz. Il m’arrive souvent de me faire demander de quelle façon Mercedes-Benz nomme ses voitures et quel en est l’ordre logique. Je dois l’avouer, toutes ces lettres peuvent porter à confusion pour ceux et celles qui ne sont pas nécessairement familier avec la marque à l’étoile.

Premièrement, vous devez savoir que Mercedes-Benz produit 5 modèles « principaux » ayant chacun son propre châssis, soit la Classe A, B, C, E et S (si on les énumère en ordre croissant de taille et de prix). Ensuite, on retrouve la nomenclature CL pour les versions 4 portes coupés des classes S et A, soit la CLS et la CLA. Même principe pour les utilitaires sports de la marque, qui eux utilisent le préfix GL avant la lettre du modèle principal dont ils découlent. Finalement, Mercedes-Benz utilise les lettres SL pour ses modèles décapotables, les SL et SLC. Le tableau ci-dessous vous permettra de bien vous y retrouver.

Comme vous pouvez le constater, la Classe-A est donc le modèle qui se situe au bas de la hiérarchie chez Mercedes-Benz. Mais n’ayez crainte, elle n’en est pas moins bon marché, j’irais même jusqu’à dire qu’elle propose le meilleur rapport qualité prix, non seulement au sein de la marque, mais également auprès de ses rivales. Pour les puristes qui n’appréciaient pas les classes B et CLA, souvent critiquées pour les compromis fait par le manufacturier lors de leur conception afin d’offrir un prix de vente le plus bas possible, sachez que la nouvelle Classe-A saura vous confondre!

D’ailleurs, Mercedes-Benz Canada a annoncé que la Classe-B cesserait d'être vendue au Canada dès l’année prochaine, puisque ses ventes risquent de trop souffrir de la popularité de la nouvelle venue. Pour ce qui est de la CLA, elle nous arrivera l’an prochain avec une nouvelle génération, redessinée et intégrant les éléments de l’habitacle intérieur de la Classe-A.

Un design à couper le souffle!

Il est vrai que tous les goûts sont dans la nature, mais la plupart des critiques s’entendent pour dire que l’équipe de Gorden Wagener, designer en chef chez Mercedes-Benz, a réussi son coup en présentant une voiture plus qu’agréable à l’œil avec la nouvelle Classe-A et ce, que ce soit dans sa version berline ou à hayon.

Saviez-vous que?

Signe que l’univers automobile est en constante expansion, la nouvelle Classe-A est à un pouce près des dimensions de la Classe-C W203 (2000 – 2006) et de la 190 E (1982 – 1993), soit 179,1 pouces de long, 70,7 pouces de large et 56,9 pouces de haut. Heureusement, expansion ne rime pas nécessairement avec prise de poids puisqu’elle fait osciller l’aiguille de la balance à 1445 kg dans sa version la plus cossue à quatre roues motrices, soit près de 100 kg de moins que la Classe-C d’il y a 15 ans. 

Extérieur

La partie avant de la Classe-A présente des phares de forme triangulaire et une calandre divisée en deux par une jolie ligne chromée. Inutile de lui faire passer un test génétique pour réaliser qu’elle détient l’ADN de sa grande sœur qui se veut en quelque sorte le mannequin de la famille, j’ai nommé la magnifique CLS. Même son de cloche lorsque l’on observe le toit plongeant vers l’arrière dans la version berline qui présente aussi des airs de famille avec la CLS. Les Classes-A de générations précédentes vendues sur le marché européen avaient souvent été critiquées pour leur design qui favorisait la sobriété au profit de l’agressivité. Et bien ce n’est plus le cas, surtout si vous optez pour l’ensemble Sport vêtu d’un ensemble aérodynamique qui découle des modèles AMG et des roues de 18 pouces. Si vous êtes du genre à vouloir sacrifier un peu de confort au profit de l’esthétique, sachez que de splendides roues de 19 pouces sont offertes en option. 

Intérieur

En s’insérant dans le baquet du conducteur de la Classe-A, il ne fait aucun doute qu’on est bel et bien dans une Mercedes-Benz. La première chose qui frappe l’œil est l’immense écran double recouvrant littéralement la moitié du tableau de bord et qui, bien que de moindre taille, rappelle ce que les plus onéreuses Classes E, S et CLS proposent. Il en va de même pour les bouches d’aération de forme circulaire et du volant qui est identique à ce que l’on retrouve chez ses grandes sœurs. Il va sans dire qu’en présentant une quatrième génération arborant une robe aussi tendance, Mercedes-Benz ne vise pas le professeur de catéchisme typique vêtu d’une chemise carottée bon marché et de pantalons en corps du roi bruns… C’est plutôt à la génération de jeunes professionnels à la mode et branchés que le manufacturier s’adresse.

…Vous avez dit branché?

Le nouvelle Classe-A présente donc un look extérieur séduisant et un design intérieur qui surpasse tout simplement la compétition, mais sa vraie force, c’est la technologie qu’elle intègre. Le système MBUX (Mercedes-Benz User Experience) permet de contrôler pratiquement tout à bord et se veut littéralement le cœur de la voiture. Malgré les nombreuses façons d’interagir avec le système – Écran tactile, contrôles tactiles sur le volant et pavé tactile entre les deux baquets avant, celle qui surprend le plus est l’assistant vocal qui intègre l’intelligence artificielle et vous permet carrément de parler à la voiture. Pour s’y prendre, simplement mentionner « Hey Mercedes » et lui formuler votre demande. Par exemple, en disant « j’ai froid » la voiture augmentera le chauffage sans que vous n’ayez à toucher aux contrôles de ventilation. En disant « où est la pizzeria la plus près » l’assistant vocal affichera automatiquement où vous diriger pour satisfaire votre faim en vous guidant via l’écran de navigation qui intègre la réalité augmentée. Grâce aux caméras montées à bord de la voiture qui vous offrent un affichage graphique avec des flèches de direction qui se superposent à l’image captée, vous aurez l’impression de vous retrouver dans un jeu vidéo! La Classe-A a beau être le modèle d’entrée de gamme chez Mercedes-Benz, elle est la première à intégrer les dernières avancées technologiques qui vous permettront littéralement de vous sentir comme si vous viviez dans le futur! Il ne fait aucun doute que les prouesses technologiques intégrées à la Classe-A feront leur apparition dans les nouveaux modèles que Mercedes-Benz nous présentera dans les prochaines années.

Côté options, je vous recommande d’opter pour l’ensemble Premium qui comprend l’intégration des systèmes Apple CarPlay et Android Auto, l’écran d’affichage double de 10,5 pouces plutôt que 7 pouces et l’éclairage d’ambiance qui permet de choisir parmi un arc-en-ciel de 64 couleurs. Notez que le système de navigation n’est pas inclus de série mais je vous le conseil fortement puisqu’il est d’une efficacité jusqu’ici jamais vue dans le marché.

 

Sous le capot

Mercedes-Benz propose deux versions pour la Classe-A berline, soit la A 220 et la A 220 4MATIC. Dans les deux cas, la motorisation est la même, soit un 4 cylindres turbocompressé de 2 litres qui développe 188 chevaux et 221 lb-pi. Mercedes a introduit dans ce nouveau moteur un turbo à double hélices de tailles différentes qui permettent de grandement réduire le temps d’inertie et qui offrent beaucoup plus de couple à bas régime que les turbos à simple hélice.

Pour ce qui est de la Classe-A à hayon, elle aussi est offerte en 2 versions, soit la A 250 et A 250 4MATIC. Elle propose également un 4 cylindres turbocompressé de 2 litres, mais contrairement à la version berline, elle développe 221 chevaux et 258 lb-pi de couple, ce qui lui permet de réaliser le 0-100 km/h en seulement 6,2 secondes selon le manufacturier.

Que votre cœur penche vers la berline ou la version à hayon, vous bénéficierez dans les deux cas d’une transmission à 7 rapports et à double embrayage 7G-DCT qui se veut d’une efficacité surprenante. Le mode sport vous permettra d’exploiter toute la puissance du moteur en étirant les rapports et en les enfilant en un temps record. En mode ECO, la boîte favorisera plutôt l’économie d’essence. Parlant d’essence, les données sur la consommation de carburant ne sont toujours pas disponibles au moment d’écrire ces lignes, mais nous savons d’ores et déjà qu’il faudra l’abreuver au Super.

Pour les plus pressés d’entre vous, prenez note que Mercedes-Benz a dévoilé cet automne au Salon de l’auto de Paris la A 35 AMG offrant 302 chevaux et 295 lb-pi de couple. Elle risque d’arriver dans les salles de montre vers la fin de l’année et mon petit doigt me dit qu’une version 45 AMG intégrant le rutilant moteur des CLA 45 et GLA 45, sera dévoilée d’ici un an ou deux… À voir!

Mondialement acclamée

La Classe-A 2019 est sans contre dit la voiture chouchou des journalistes automobile cette année. Elle a notamment été nommée Meilleure sous-compacte de luxe et Meilleur achat de sa catégorie par le Guide de l’auto, Voiture la plus sécuritaire 2019 selon Whatcar et a également reçu le « Game Changer » award par Carwow.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
2020 Kia Telluride - Essai Routier AWD - Une nouveauté remarquée!

2020 Kia Telluride - Essai Routier AWD - Une nouveauté remarquée!
2019 Mazda 3 - essai routier - Complètement Redessinée

2019 Mazda 3 - essai routier - Complètement Redessinée
NOS RECOMMANDATIONS
Investissement majeur à Owl's Head

Investissement majeur à Owl's Head
La fin d’une carrière exceptionnelle pour René Provencher

La fin d’une carrière exceptionnelle pour René Provencher
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
BMW Sherbrooke 7 nov 2019
 
François Fouquet
Lundi, 11 novembre 2019
Une bière quand tout brasse autour

Claude Hébert
Jeudi, 7 novembre 2019
Le bon conseiller!

Daniel Nadeau
Mercredi, 6 novembre 2019
Il fait beau chez vous?

Hyundai Sherbrooke mai 2019
Plus effrayant que l’Halloween Par François Fouquet Lundi, 4 novembre 2019
Plus effrayant que l’Halloween
Fermeture de rues pour le Jour du Souvenir Vendredi, 8 novembre 2019
Fermeture de rues pour le Jour du Souvenir
Le CIUSSS offre un guide aux proches aidants Jeudi, 7 novembre 2019
Le CIUSSS offre un guide aux proches aidants
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous