magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Période d'embauche pour les jeunes aux études
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
HABITATION / Construction Estrie
APCHQ Estrie Par APCHQ Estrie

Vendredi, 26 août 2016

L'électricité et l'eau ne font pas bon ménage


Par André Dumont

 Imprimer   Envoyer 
Photos : André Dumont

Quand les règles plutôt simples de cohabitation entre l'électricité et l'eau n'ont pas été suivies, c'est signe qu'au moins une partie du système électrique de la maison n'a pas été mise en place par un électricien professionnel.

À l'intérieur comme à l'extérieur, il n'est pas rare de voir des dispositifs électriques mal protégés contre l'eau et l'humidité. Avec le temps, la rouille peut porter atteinte à leur fonctionnement. Et comme l'eau est un excellent conducteur d'électricité, se mettre les doigts mouillés sur un branchement électrique réalisé de façon artisanale pourrait s'avérer une expérience plutôt... choquante!

Les prises

Depuis plus de dix ans, le Code de construction du Québec prévoit que les prises électriques situées à un mètre et demi ou moins d'un évier, d'un lavabo ou de tout ce qui peut provoquer une éclaboussure d'eau, soient dotées d'un mécanisme de protection. Il s'agit des fameuses prises DDFT, avec leur bouton « reset ».

Ces prises sont équipées d'un disjoncteur différentiel de fuite à la terre (DDFT). Lorsque la tension varie d'aussi peu que cinq millième d'ampère, leur disjoncteur saute instantanément. Cela peut se produire quand une goutte d'eau est projetée dans la prise, ou lors de situations potentiellement dangereuses.

« Une personne pourrait toucher les fentes de la prise avec les mains mouillées en branchant un appareil. Ou encore, le séchoir à cheveux pourrait tomber dans l'eau du lavabo. Avec une prise DDFT, le disjoncteur se déclencherait très rapidement, avant que la personne ne soit électrisée ou électrocutée », illustre Martin Mihaluk, ingénieur-conseil à la Corporation des maîtres électriciens du Québec (CMEQ).

Le danger existe aussi à l'extérieur. En plus d'être protégées par un DDFT, les prises exposées aux intempéries doivent être recouvertes d'un boîtier étanche. Près d'une piscine ou d'un spa, ce boîtier peut même être équipé d'un profond couvercle en plastique, qui empêchera l'eau d'entrer même quand des rallonges y sont branchées. Dans un garage où il est possible de laver une auto à la grande eau, des prises DDFT étanches sont aussi recommandées.

Puisque les maisons moins récentes ont été construites selon des versions antérieures du Code de construction, il est possible que ces prises DDFT soient absentes. Il n'y a aucune obligation de les installer, mais il s'agit d'une mesure très peu coûteuse pour rendre une demeure plus sécuritaire.

Panneaux

Le panneau de distribution et ses disjoncteurs (ou fusibles) ne subiront pas de dommages en recevant occasionnellement quelques gouttes d'eau en provenance d'un robinet ou d'une cuve de lavage, affirme Martin Mihaluk. Par contre, s'ils ont subi une infiltration d'eau ou une inondation, un maître électricien doit les réviser et les approuver.

Les panneaux électriques sont persona non grata dans les placards à vêtement, les cages d'escalier et toute pièce contenant une douche ou un bain. L'accès à l'intérieur du panneau doit être facile, sans avoir à se contorsionner ou à grimper sur la sécheuse.

« Souvent, les gens finissent leur sous-sol et le panneau se retrouve dans une salle de bain, raconte Martin Mihaluk. Quand la vapeur de la douche ou du bain se condense, des gouttes d'eau s'infiltrent dans le panneau et peuvent abîmer les dispositifs de protection. » Si les disjoncteurs sont trop rouillés pour sauter, ils ne sont plus d'aucune utilité.

Un panneau situé dans un vestibule, un garage ou un vide sanitaire peut aussi s'endommager par l'humidité. Il existe des boîtiers conçus spécialement pour les panneaux destinés aux endroits humides ou poussiéreux.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le spectacle bénéfice de l’Accorderie de Sherbrooke fait salle comble

Le spectacle bénéfice de l’Accorderie de Sherbrooke fait salle comble
Défi ski LEUCAN: 15 ans d'entraide

Défi ski LEUCAN: 15 ans d'entraide
NOS RECOMMANDATIONS
Deux suspects recherchés pour vol qualifié

Deux suspects recherchés pour vol qualifié
Se ressourcer au profit des Estriens touchés par un cancer

Se ressourcer au profit des Estriens touchés par un cancer
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
Me Karine Bourassa
Jeudi, 23 janvier 2020
C’est l’hiver ! Mais où peut-on mettre notre neige ?

Daniel Nadeau
Mercredi, 22 janvier 2020
Tout est dans tout!

Alexis Jacques
Mardi, 21 janvier 2020
Agile âgisme

François Fouquet
Lundi, 20 janvier 2020
La puissance de la douceur et du temps

Se ressourcer au profit des Estriens touchés par un cancer Jeudi, 16 janvier 2020
Se ressourcer au profit des Estriens touchés par un cancer
Introduction par effraction Mercredi, 22 janvier 2020
Introduction par effraction
Environnement 2020: optimisme prudent chez Action Saint-François Par Anita Lessard Jeudi, 16 janvier 2020
Environnement 2020: optimisme prudent chez Action Saint-François
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous