magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
 
Voyages Gastronomie
Découvertes
VOYAGES GASTRONOMIE /
Expériences culinaires
Valérie Ambeault Par Valérie Ambeault

Jeudi, 30 juillet 2015

La fourchette de Valérie – Le Caméléon Snack & Bar



 Imprimer   Envoyer 

Le nombre de restaurants foisonne à Sherbrooke. Trouver une table dans les Cantons-de-l'Est est une chose facile. L'étape la plus complexe est donc d'arrêter notre choix sur l'un des restaurants proposés.

Le nom de l'établissement que je m'apprête à visiter est ludique, original et loin d'être dénudé de sens. Son nom est emblématique du mode de pensée du resto.

Le Caméléon Snack & Bar sur la rue Galt Ouest se trouve juste en-dessous du Gîte Caméléon. Je trouvais le nom audacieux, différent et intriguant. Nous sommes dans le corridor de l'Université de Sherbrooke, mais étrangement, je ne croise pas juste des étudiants. Des couples circulent vers l'embouchure de la porte, des amies de fille, des personnes âgées, des petites familles aussi.

Le restaurant se façonne à tout le monde. Oh! Caméléon hein? Je commence à m'adapter au sens du mot caméléon maintenant. J'enjambe le petit pont et je salue au passage les poissons rouges qui ont élu domicile tout près de la chute d'eau située à l'entrée du restaurant. C'est époustouflant! On profite de la vision de légèreté qu'offre le gîte avant même de passer la porte du Caméléon Snack & Bar.

Dès mon arrivée, c'est Christine qui me prend en charge. Christine, c'est Kiki pour les intimes. C'est d'ailleurs ce sobriquet qu'elle inscrit sur sa feuille de temps. Elle me dirige vers une table à quatre.   

L'endroit n'est pas très grand, mais chaleureux : des cornes, des tableaux avec des images de chevaux. La déco frotte avec le western. Un foyer, un mur de briques, de la boiserie, c'est accueillant. Les enfants n'ont pas tôt fait de tomber face à face avec la machine à popcorn. C'est une pré-entrée pas pire avec la tournée de Pepsi que je viens de commander.

Le propriétaire vient me saluer. Monsieur André Fluet est l'homme le plus passionné par son métier que j'ai rencontré depuis fort longtemps. À 22 ans, il tenait un dépanneur. Ensuite, il a été tenancier pour un fleuriste réputé. Depuis qu'il jongle avec la restauration, il a vraiment pris son air d'aller. Lui et son chef autodidacte, Sébastien, n'ont qu'une seule fixation : cuisiner comme si c'était pour leur meilleur ami. De cette façon, on frise toujours la perfection.

Mon entrée est déjà envoyée en cuisine. Le feuilleté d'escargots est le choix de la maison. Il est tout simplement divin. Certains clients s'y déplacent juste pour ça. Normalement, je ne suis pas une fanatique de pâtes, mais celle-ci est mince et croustillante; elle craque sous la dent. Bref, j'ai adoré mon assiette.

L'amoureux arrête son choix sur le poulet du général Tao; le choix du fiston, une soupe à l'oignon; celui de la belle-fille, des ailes de poulet. Le menu du Caméléon est ultra varié. C'est là que le mot Caméléon prend vraiment tout son sens.

Le menu changera de couleur pour s'adapter au style gustatif de chaque client. Ici, il n'y a pas de menu pour enfants. La première seconde, je capotais. Mais j'ai rapidement constaté que chaque enfant est roi. L'enfant choisit ce qu'il aimerait manger, et l'équipe de 17 employés se charge de lui concocter un plat sur mesure selon les choix du menu. Fantastique vous dites?

Le Caméléon Snack & Bar est vraiment la place à Sherbrooke pour les amoureux de la poutine : 30 choix divers au bar à poutine. On compose le trio traditionnel sauce, frites, fromage avec des ajouts aussi farfelus que la clientèle réquisitionne : morceaux de steak, sauce au poivre, guédille poutine avec du chou, poutine aux saucisses merguez, poutine thaïe croustillante, le choix est large.

Les plus fins connaisseurs de poutines seront mitigés. C'est vraiment la nouvelle place en ville. D'autant plus que le Caméléon offre le take-out, mais aussi un service de livraison qui s'étale jusqu'à Rock Forest et Saint-Élie.

Le menu vietnamien n'est pas piqué des vers avec une soupe repas digne des meilleures familles vietnamiennes. Consistante et savoureuse. Les adeptes originaires de ce coin du globe sont unanimes, ça goûte pareil comme chez leur grand-maman.

Le fish & chips est aussi un franc succès. Et que dire de ma bavette de bœuf? Ici, la qualité de la viande, c'est hyper important. Un menu hétéroclite est forcément un menu caméléon.

La portion bar est aussi la force du Snack Bar. Des spéciaux hallucinants sur les bières. Du jamais vu! Et on se couche tard, l'établissement ferme ses portes à 4 heures du matin.

Dès le mois de septembre, on renouera avec le karaoké. En attendant, on loue la salle privée en haut du gîte, pour un mariage, une réunion, un party. Chaque client trouve son bonheur ici.

Menu midi abordable sous le concept petits plats mitonnés maison. Sérieusement, on mange une énorme poutine au même endroit que l'on savoure un pain de viande maison? Hé oui!

Le proprio André Fluet est en constante évolution face à son menu. Un scoop? Il travaille d'arrache-pied sur son nouveau menu de déjeuners. D'ici peu de temps, ce sera possible de déguster une toute nouvelle poutine-déjeuner pour le tout premier repas de la journée.

J'en salive déjà. Donc, en se promenant sur la Galt Ouest, il est temps d'entrer dans un restaurant qui est de toute façon incrusté dans votre trajet hebdomadaire. Un trip de poutine? On vire au Caméléon Snack & Bar!


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Faire du nouveau avec du vieux

Faire du nouveau avec du vieux
L’UPOPS : de retour cet automne

L’UPOPS : de retour cet automne
NOS RECOMMANDATIONS
Le grand salon des Arts - 6e édition

Le grand salon des Arts - 6e édition
À 140km/h dans une zone de 70 km/h

À 140km/h dans une zone de 70 km/h
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
René Dubreuil
Mardi, 10 septembre 2019
La nouvelle BMW série 3 de BMW - Essai routier

Le «Nous» identitaire Québécois Par Daniel Nadeau Mercredi, 11 septembre 2019
Le «Nous» identitaire Québécois
Quoi faire ce week-end Par Anita Lessard Jeudi, 12 septembre 2019
Quoi faire ce week-end
Tout est une question de mental Par Jérôme Blais Mardi, 10 septembre 2019
Tout est une question de mental
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous