magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Suspects à identifier pour une série de méfaits survenus à North Hatley
 
Voyages Gastronomie
Découvertes
VOYAGES GASTRONOMIE /
Expériences culinaires
Valérie Ambeault Par Valérie Ambeault

Jeudi, 18 juin 2015

La fourchette de Valérie – Café du Lac North Hatley



 Imprimer   Envoyer 

Les Cantons, c'est magnifique. Sans rien enlever à notre belle Sherbrooke, le paysage de North Hatley gagne une place de choix dans mon cœur. L'idée de combiner plusieurs sens à ma virée culinaire me satisfait hautement. Certes, on mange avec la bouche, mais je mange aussi le décor avec mes yeux.

L'aventure du Café du Lac est un tout. L'impression toute simple de déguster un repas dans sa cour en fin de soirée, avec le soleil couchant, les oiseaux chantants et en prime sur la terrasse, une brise caressante et fraîche du Lac Massawippi à proximité. À proximité, c'est encore plus proche que je le croyais. Le Café est presque sur le lac.

J'ouvre le menu, je commande un Cocktail Le Café du Lac. Un jus d'ananas moussé, avec du rhum et un soupçon de Curaçao bleu. C'est une boisson colorée estivale à consommer avec des verres fumés, par obligation.

Notre entrée est déjà en piste. Le resto sert une grande quantité de calmars diabolo. Maude, ma serveuse, me suggère de faire trempette dans la crème sûre avec mes calmars. Est-ce que c'est fort ? Non, le calmar baigne dans une sauce tomatée entouré de poivrons. Un petit piquant intéressant picote ma langue, mais rien de trop diabolique.

L'endroit est mené de main de maître par Chantal Tremblay depuis cinq ans. Elle cuisine, elle gère, elle sert, bref elle est indispensable pour le restaurant. Le mot « vacances » ne fait d'ailleurs aucunement partie de son vocabulaire. Elle est passionnée par son métier, c'est écrit dans son front. Ce genre de sentiment, ça ne peut pas s'inventer.

Durant mon escapade à la table, (sans aucune exagération ) j'ai vu passer de près des bernaches, des pêcheurs, des kayakistes et un hydravion à quelques mètres de notre table. Wow!

Comme c'est un souper en famille ce soir, j'opte pour une assiette qui se fera visiter par mes invités. Une nouveauté sur le menu vient de faire son apparition. La cuisse de canard braisé est un compromis parfait pour les clients qui souhaitent manger raffiné entouré de gens qui choisiront la pizza et les crevettes.

Le copain choisit pour sa part le gros hit du restaurant. Le fish and chips est ultra populaire ici. Mon coup de fourchette d'or sonne pour les frites à l'huile de truffes saupoudrées au parmesan.

Jamais je n'aurais pensé qu'une frite pouvait être si goûteuse. C'est capoté, ça goûte la truffe, mais sans la truffe. Honnêtement je pense que le parmesan aurait pu être plus généreux. C'était tellement inusité comme goût. Mes papilles n'ont pas hésité longtemps.

La belle-fille est complètement dédiée à son plat de pâtes, penne sauce arrabiata et crevettes. C'est toujours gagnant avec les enfants. Entre deux bouchées, je discute avec l'équipe de travail de l'historique de la place. Ce fut à une certaine époque, un restaurant plus précisément dans le tournant des années 50. Ensuite un commerce, ensuite un restaurant à nouveau...

Je remarque qu'ici, les clients chuchotent presque spontanément, ça semble coucou, mais les gens se calibrent à la tranquillité de l'endroit. Une particularité qui fait augmenter la cote de popularité du restaurant, c'est possible d'amener notre chien sur la terrasse. C'est tellement bien aménagé, que le chien ne dérange aucunement. Petit pitou tranquille fait la belle vie, alors que le propriétaire savoure un repas en bonne compagnie.

Les minutes passent, je m'enligne vers le dessert. Euh correctif, les desserts. Une tarte à la lime, pour l'homme de la maison, une mousse au 3 chocolats pour la choupette et un généreux morceau de tarte au sucre pour miss Valérie. Je ne regrette pas d'avoir amené une petite veste dans la voiture, malgré la chaleur du milieu du mois de juin, ma petite laine fait vraiment mon affaire.

Durant notre repas, mon chum me raconte avec précision le film Secret Window avec Johnny Depp qui a été tourné juste en face à North Hatley en 2003. Un faux poste de police avait était greffé entre les deux bâtisses directement en face du Café du Lac. Avec de fausses boîtes à courrier de la U.S Mail. Comme quoi l'endroit est un lieu de prédilection.

Au moins une fois par mois, c'est certain que viendra le moment ou votre famille devra faire un choix de restaurant pour un souper vite fait bien fait. Évidemment, si vous habitez Sherbrooke, Le Café du Lac ne sera pas instinctivement votre premier choix... Et si j'avais réussi à vous convaincre du contraire? Et pssssst! Après votre virée au resto, une marche au coucher de soleil s'impose le bord du lac. Haaaaaaaa! Cantons est si bien chez-nous!


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Réouverture de la bibliothèque Éva-Senécal le 8 juin

Réouverture de la bibliothèque Éva-Senécal le 8 juin
Pour que Sherbrooke soit une collectivité encore plus accueillante

Pour que Sherbrooke soit une collectivité encore plus accueillante
NOS RECOMMANDATIONS
Le projet de construction de nouveaux bâtiments sur le site des Terrasses du golf franchit une étape décisive

Le projet de construction de nouveaux bâtiments sur le site des Terrasses du golf franchit une étape décisive
L’art ça fait du bien !

L’art ça fait du bien !
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Les clichés du miroir Par François Fouquet Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir
Le grand déboulonnage… Par Daniel Nadeau Mercredi, 8 juillet 2020
Le grand déboulonnage…
Sherbrooke et Magog, à vos rasoirs! Mercredi, 8 juillet 2020
Sherbrooke et Magog, à vos rasoirs!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous