magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
HABITATION / Construction Estrie
APCHQ Estrie Par APCHQ Estrie

Vendredi, 8 mai 2015

Les bonnes pratiques à adopter lors de la réfection des conduites d’égouts sanitaires et pluviales



 Imprimer   Envoyer 

Au Québec, le parc immobilier résidentiel vieillissant obligera bien des propriétaires à restaurer leur conduite d'égout sanitaire ou leur drain pluvial. Ces travaux, assez coûteux, exigent d'être faits dans les règles de l'art suivant différentes techniques.

Il existe trois principales techniques pour restaurer une conduite d'égout résidentiel. La première consiste à excaver et remplacer la conduite au complet ou en partie par une nouvelle. C'est la technique la plus coûteuse.

La deuxième méthode consiste à insérer dans la conduite existante une gaine constituée de résine. La gaine peut être installée sur une partie ou sur l'ensemble de la conduite. Cette dernière technique a l'avantage de se réaliser sans excavation et sans permis de la ville, ce qui réduit les coûts et évite d'avoir à refaire le terrassement.

Enfin, il existe une troisième technique appelée « insertion ». Elle consiste à insérer un tuyau dans la conduite d'égout endommagée. « Cette technique, peu utilisée aujourd'hui, a le désavantage de réduire d'environ un pouce le diamètre de la conduite et ainsi diminuer un peu l'efficacité de l'évacuation des eaux usées », explique Éric Truchon, représentant d'Excavation drainage plomberie Québec, Division Techno Sinistre, une entreprise spécialisée en réfection d'égout, entre autres. Puisqu'elle est peu utilisée, l'article ne portera que sur les deux premières techniques mentionnées.

Le remplacement par excavation

Cette méthode exige, au départ, un permis de la municipalité. Elle sera privilégiée si la conduite est déformée ou endommagée à cause de mouvements de sol ou de la présence de racines d'arbre. Avant d'entreprendre tous travaux, il faut fermer l'eau et communiquer ensuite avec Info Excavation pour savoir s'il y a des conduites de gaz ou autres dans le sol à creuser. « C'est un service gratuit et cela évite d'accrocher une conduite en excavant, une erreur qui coûte cher », rappelle Éric Truchon.

On procède ensuite à une inspection par caméra. Un câble rigide au bout duquel se trouve une caméra permet de faire ce travail.

L'étape suivante consiste à effectuer un test d'étanchéité. Ce test se fait avec des ballons et de l'air. Certaines villes, comme Lévis, exigent d'effectuer ce test avec leurs propres inspecteurs. D'autres, comme Québec, permettent à des entreprises accréditées de faire le travail. Les résultats de ces tests détermineront le type d'intervention à faire, suivant la gravité des dommages à réparer ou la nécessité d'un remplacement de conduite.

La mise aux normes

S'il faut remplacer la conduite d'égout, il est obligatoire de faire une mise aux normes. C'est le bon moment d'en profiter pour installer un clapet antirefoulement sur la nouvelle conduite d'égout ainsi qu'un drain pluvial à sa droite. Cette conduite pluviale sera raccordée au réseau de la ville ou à un bassin de rétention des eaux de pluie. Le moment est également propice pour vérifier aussi s'il est nécessaire de remplacer le drain pluvial (français) autour de la maison, ou même en installer un lorsqu'il n'y en a pas.

En ce qui concerne le clapet antiretour, Techno Sinistre en a développé un particulier qui est antirefoulement et antivermine. Appelé « Technoclapet», il peut être installé à la jonction de la conduite d'égout de la ville. Dans certaines municipalités où il y a des refoulements d'égout à répétition, ce genre de dispositif s'avère très utile.

La conduite d'égout sera remplacée, la plupart du temps, par un tuyau SDR-28 en PVC. Pour l'égout pluvial, ce sera un tuyau SDR-35. « La fonte est encore installée dans certaines résidences, affirme Henri Bouchard, directeur du service technique de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ). Les deux seules municipalités québécoises qui ont leur propre Code de plomberie, Westmount et Ville de Mont-Royal, ont des exigences particulières à ce sujet. Par exemple, Westmount exige le remplacement de la conduite par des tuyaux en fonte. »

Autre particularité, à Laval, l'installation d'un clapet antirefoulement est interdite sur les branchements principaux. Une réglementation très discutable, selon Éric Truchon, qui aimerait bien la voir modifiée afin d'y introduire les nouvelles technologies.

Pour ce qui est du drain pluvial, « chaque municipalité a sa réglementation spécifique, rappelle Henri Bouchard. Certaines exigent la pose d'une membrane autour du drain, d'autres exigent l'installation d'une cheminée à partir du drain afin d'en faciliter le nettoyage. »

Lors de l'examen du drain, on constate souvent une accumulation d'ocre ferreux qui peut nuire au bon fonctionnement du système. Pour corriger ce problème, il est possible de nettoyer le drain à l'aide d'un jet d'eau sous pression. Mais s'il est trop âgé, il sera préférable de le changer au complet. Pour le remplacement, une nouvelle norme BNQ a été adoptée en 2012 (BNQ 3661-500/2012). « Elle consiste en l'installation d'un drain comprenant sept rangées de trous », précise Éric Truchon, qui croit que ce nouveau drain, vendu depuis seulement quelques mois, limitera beaucoup le problème sans toutefois le régler définitivement.

Dans le cas où il faut changer le drain français, Éric Truchon conseille d'éviter l'utilisation du drain gainé, qui peut se colmater, et du tuyau vendu dans le commerce qui ne possède que trois rangées de trous. Et puisqu'il faudra excaver tout le pourtour de l'habitation, autant en profiter pour vérifier l'état des fondations, les réparer au besoin, et les imperméabiliser. 

Remplacement par gainage

La deuxième technique de réfection d'égout est le gainage. Cette technique n'est pas recommandée si le tuyau est trop endommagé. Éric Truchon rappelle que le gainage est rarement une technique dite structurelle. Elle ne peut donc remplacer un tuyau de fonte lourdement endommagé. Cependant, lorsqu'elle est appropriée, elle est plus rapide à exécuter, moins coûteuse et durable (une durabilité d'au moins 25 ans).

L'entreprise montréalaise de réfection de conduites d'égout, Drain expert n'emploie que cette technique. Grâce à la gaine Formadrain qu'elle a elle-même développée, ses ouvriers peuvent restaurer une conduite d'égout en quatre heures environ. À la fin de l'opération, la conduite sera redevenue très lisse et aura une durabilité estimée à environ 50 ans, assure Gérard Marc-Aurèle, fondateur de Drain expert.

Technique Formadrain ou pas, le gainage se fait à peu près toujours de la même façon. « Au départ, on fait une inspection par caméra, explique Gérard Marc-Aurèle. Ensuite, on procède au nettoyage de la conduite de façon mécanique ou à l'aide d'une grande pression d'eau (2 500 lb) si l'intérieur est très graisseux. Après, on repasse la caméra pour s'assurer que la conduite est bien propre. »

Vient ensuite le gainage. Une vidéo corporative disponible sur le site Internet de Formadrain montre bien comment l'entreprise procède. D'abord, on étale un mandrin de la longueur nécessaire à la réfection sur une surface plane. Ensuite, on l'enrobe d'un mélange de résine. Chaque entreprise possède son propre mélange. Ainsi, Techno Sinistre utilise trois recettes de résine différentes selon la longueur de la conduite à réparer. Dans le cas de Drain expert, il s'agit d'un mélange d'époxy et de fibre de verre. Ce mélange est ensuite entouré d'un polyéthylène afin de le protéger.

L'étape suivante consiste à insérer ce mandrin dans la conduite d'égout à l'aide d'un treuil. Une fois bien étalé dans la conduite, on procède à la cuisson. Cette opération consiste à injecter de la vapeur dans le mandrin afin de le faire gonfler et de permettre au mélange de durcir. Cela prend de 45 minutes à une heure, selon la longueur et la dimension de la conduite. L'étape finale consiste à retirer le mandrin de la conduite. La solution liquide se sera alors appuyée solidement aux parois de la conduite tout en ne réduisant que d'un huitième de pouce son diamètre.

Selon Gérard Marc-Aurèle, le gainage offre plusieurs avantages : il résiste aux acides présents dans les détergents contrairement aux tuyaux de fonte, il bloque complètement l'évolution des racines et il élimine tous les joints puisque le mélange de résine s'appuie directement aux parois.

À Montréal, le gainage est très populaire, puisque lors d'une réfection de conduite, c'est le client qui est responsable des coûts jusqu'à la conduite principale de la ville, dans le milieu de la chaussée. « S'il devait excaver et remplacer sa conduite au complet, cela lui coûterait 20 000 $ alors que le gainage ne coûte qu'environ 7 000 $ », estime Éric Truchon, qui croit cependant que la solution la plus durable d'entre toutes est l'excavation et le remplacement de la conduite.

Donc, excavation-remplacement ou gainage ? Ce sera souvent le budget du client qui déterminera la technique à privilégier.

Source : Revue Québec Habitation (APCHQ) Avril 2015


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Dépot des bilans pour la qualité de l’eau des rivières, du lac et des ruisseaux

Dépot des bilans pour la qualité de l’eau des rivières, du lac et des ruisseaux
Martine Delvaux: féminisme et fiction

Martine Delvaux: féminisme et fiction
NOS RECOMMANDATIONS
Mathieu Morin; le Parti Vert au-delà de l'environnement

Mathieu Morin; le Parti Vert au-delà de l'environnement
Une détermination à faire pâlir une oie!

Une détermination à faire pâlir une oie!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

BOIRE LOCAL de Jessica Harnois
Dominos Pizza
 
Pascale Doré
Jeudi, 10 octobre 2019
Êtes-vous en bonne santé?

AutoPassion
Jeudi, 10 octobre 2019
Essai Mercedes-Benz Classe A 2019

Daniel Nadeau
Mercredi, 9 octobre 2019
L’année François Legault

Jérôme Blais
Mardi, 8 octobre 2019
Le golf : Très formateur pour les jeunes

François Fouquet
Lundi, 7 octobre 2019
Vérités, anxiété et conséquences

Nathalie Larocque
Lundi, 7 octobre 2019
Mathieu Morin; le Parti Vert au-delà de l'environnement

Une détermination à faire pâlir une oie! Par Daniel Campeau Mercredi, 9 octobre 2019
Une détermination à faire pâlir une oie!
Le Pub Hop Station: innover en micro-brasserie Par Daniel Campeau Dimanche, 6 octobre 2019
Le Pub Hop Station: innover en micro-brasserie
Action et réflexion au Musée des Beaux-arts de Sherbrooke (partie 1) Par Anita Lessard Mercredi, 9 octobre 2019
Action et réflexion au Musée des Beaux-arts de Sherbrooke (partie 1)
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous